in , ,

100 millions d’années, l’âge du plus vieux spermatozoïde au monde !

Un scénario digne de Jurassic Park. C’est dans un disque d’ambre grand comme un timbre que le paléontologue chinois He Wang a fait cette trouvaille formidable : un spermatozoïde fossilisé préhistorique. Récoltée au Myanmar, la résine conservatrice a ainsi pu être aisément datée, puisque les gisements de la région seraient vieux de 100 millions d’années, soit environ 35 millions d’années avant l’extinction des dinosaures. Mais alors, qu’attendons-nous pour récupérer l’ADN de la bête, le croiser avec celui d’un batracien et enfin recréer l’un des terrifiants prédateurs qui ont fasciné des générations d’enfants ?

Malheureusement, point de vélociraptor, de tyrannosaurus rex, de spinosaure, puisque la gamète a vraisemblablement été émise par une bestiole beaucoup plus modeste, dont la classe n’est même pas éteinte aujourd’hui : l’ostracode, une sorte de crevette microscopique. Et c’est justement dans le corps d’une femelle, analysé au rayon X, que l’objet du record a été découvert.

En outre, ce n’est pas la seule particularité remarquable de ce spermatozoïde. Long de 200 micromètres, il est pratiquement aussi grand que la bête qui le produit (0,49mm), ce qui interroge sur la longévité d’un mode de reproduction si particulier dans le règne animal.

Hardos : Jessie Volt, sous haute tension

Est-ce que le sexe, ça pue ?