in

5 positions pour lui donner un orgasme à coup sûr !

Pour certaines femmes, atteindre l’orgasme s’avère être un parcours du combattant. Il peut même relever de la mission impossible, au même niveau qu’Indiana Johns à la recherche de l’arche perdue.

Mais rassurez-vous, chaque femme est unique, et il ne faut se comparer aux autres. C’est le meilleur moyen de finir malheureux ! Et puis, voyons le positif, ce qui est rare a encore plus de valeur. Du coup, l’atteindre sera encore plus jouissif (sans jeu de mot, hein…).

C’est pourquoi nous vous présentons aujourd’hui 5 positions pour faciliter l’atteinte de ce fameux orgasme. Sortez donc votre calepin et prenez des notes, c’est parti.

1 – L’andromaque

On commence avec un classique, celui que tout le monde a probablement déjà fait, l’andromaque. L’homme est allongé sur le dos, tandis que la femme monte à cheval sur lui tout en faisant des va-et-vient.

L’important ici est de privilégier les frottements de bassin plutôt que des mouvements de haut en bas. L’objectif ? Frotter le pénis contre le point G.

La petite astuce étant que madame se pencher légèrement en arrière (pas trop, histoire d’éviter la fracture du pénis). Cela facilitera grandement le frottement recherché.

2 – La chevauchée latérale

Mais que peut-il bien se cacher derrière ce nom ? Ne vous inquiétez pas, rien de bien sorcier. Elle peut de prime abord paraître difficile à réaliser (et c’est un peu le cas), mais le jeu en vaut la chandelle !

Pour ce faire, monsieur s’allonge sur le dos (toujours le bon, rôle, décidément !) et madame, comme son nom l’indique, va le chevaucher à l’envers. Elle passe une jambe de chaque côté de l’une de monsieur, puis va venir délicatement s’asseoir en entier sur lui. Donnant lieu à un angle on ne peut plus agréable, pour elle comme pour lui.

Veillez cependant à ne pas aller trop vite dans le mouvement, encore une fois l’objectif n’est pas de finir à l’hôpital 😉

3 – Le néophyte

Enfin une position où c’est madame qui est allongée ! Enfin… À moitié, mais c’est déjà ça.

Celle-ci n’est en soi pas bien compliquée. Tout ce que vous avez à faire est de vous insérer entre les jambes de votre partenaire et soulever son bassin à l’aide vos gros bras. Elle peut de son côté poser ses deux bras parallèlement pour garder un bon équilibre.

Pour le reste, c’est à monsieur de faire le travail. L’angle pour atteindre le point G est parfait et on vous garantie qu’avec celle-ci, vous risquez de réveiller les voisins. Ou leur donner des idées, au choix.

4 – La levrette

Y a-t-il vraiment besoin de vous présenter la fameuse levrette ? Bon allez, comme on est gentils, on va le faire !

Cette position est idéale pour les femmes vaginales car elle offre une pénétration profonde et elle permet d’aller vite tout en limitant les risques de se faire mal vu qu’on est ici à l’horizontal !

Pour les femmes clitoridiennes, pas de souci, il est également possible de vous toucher en même temps ou de demander à monsieur de le faire pour vous en se penchant en avant et en glissant sa main entre vos jambes.

5 – L’alignement coïtal

Elle ressemble beaucoup à la troisième vue dans cet article, à savoir le néophyte. Et pourtant, elle est quelque peu différente, puisque cette fois-ci, la femme est allongée en entière, son bassin n’est pas relevé.

Avec ses jambes, madame s’accroche à vous et à l’aide de vos bras, plantés comme des bâtons de ski, vous vous surélevez un peu tout en faisant bouger votre bassin.

Et voilà, vous êtes prêts à faire vivre à votre chère et tendre un moment d’exception avec ces positions coquines qui, si elles sont bien faites, peuvent rapidement la faire grimper aux rideaux !

Pourquoi les hardeurs américains sont-ils circoncis ?

Interview : Profession : sex-coach