in ,

Pour les femmes, la bouffe passe avant le cul !

Messieurs, voici une nouvelle occasion de vous prouver que les préliminaires, c’est ce qu’il y a de plus important : on ne parle pas des premières caresses et des premiers bisous, mais plutôt de ce qui se passe en amont, bien avant, et qui peut avoir un impact terrible sur les galipettes que vous pourrez faire ensuite !

Car une étude, menée par un magazine féminin, a donné un résultat assez insolite et plutôt intéressant : en effet, ces dames seraient plus prêtes à avaler un bon repas, mitonné avec amour, plutôt que de faire des galipettes avec leur partenaire !!

En effet, l’étude poursuivie par le magazine a bien évidemment interrogé plusieurs femmes sur leur rapport avec la nourriture et avec le sexe : il en est ressorti que s’il existait une « échelle de l’extase », la bouffe passerait bien avant le cul, avec une moyenne de 7,1 sur 10 !

Gérard Leleu, sexologue qui a donné la caution scientifique à l’enquête, explique : « Chimiquement, il se passe la même chose au niveau du cerveau quand on vit un ‘orgasme culinaire’ ou un orgasme sexuel. D’ailleurs, lorsque l’on est triste et que l’on mange du chocolat, on ne fait rien moins que de se masturber l’hypothalamus. »

Et ces dames seraient 74% dans ce cas-là : certains aliments ont bien évidemment la préférence de celles-ci, avec comme top 3 le chocolat (49%), le fromage (39%) et le foie gras (36%), suivis des huîtres et des fraises.

Chose plutôt drôle également, ces messieurs ne seraient pas forcément très chaud à cette idée : 13% d’entre eux expliquent tirer plus de plaisir d’une bonne table plutôt que du sexe, tandis que 59% se disent prêts à ne pas aller au restaurant pour avoir leur dose de galipettes ensuite !

Soirée Jacquie et Michel ce samedi 12 janvier !

Le sexe en voiture