in ,

6 façons d’avoir un orgasme sans sexe

Les orgasmes c’est pas mal et la plupart du temps c’est gratuit. Une vague de plaisir indicible qui vous inonde et vous laisse aussi chancelant que pantelant, avec la fugitive impression que tout dans le monde est enfin à sa place. Le problème c’est qu’il faut souvent un partenaire pour y parvenir ou un support masturbatoire adéquat. Sauf qu’il est tout à fait possible de jouir sans pratiquer le sexe ni même se toucher. Voilà 6 façons de le faire.

Pendant que vous dormez

Il est tout à fait possible d’être excité sexuellement et d’avoir un orgasme pendant que vous êtes dans les bras de Morphée. Cela survient lors de la phase de sommeil paradoxal, quand votre cerveau est le plus actif. Pour les hommes, cela peut causer, souvent durant l’adolescence, ce que l’on nomme une « pollution nocturne » ou « wet dream ». En d’autres termes, vous vous réveillez avec un beau dessin de la carte de l’Australie sur vos draps…

Quand vous faites du sport

Besoin de motivation pour aller à la salle ? Et si on vous disait que vous pouviez expérimenter un « coregasm » ? Les exercices qui impliquent du travail au niveau du centre du corps (un noyau comprenant la sangle abdominale, le plancher pelvien et les lombaires) sont non seulement bénéfiques pour vos activités sexuelles par la suite mais peuvent aussi vous procurer un orgasme. Notamment les leg raises ou leg lifts, quand votre dos est comprimé contre une surface dure, vos bras au sol et que vous levez le centre de votre corps.

Les exercices les plus susceptibles de vous faire jouir sont ceux qui impliquent votre ceinture abdominale mais aussi le vélo (attention toutefois à ne pas en abuser), la course à pied et même la randonnée.

Juste en y pensant

Certaines femmes, dont Lady Gaga, claironnent qu’elles sont capables d’avoir un orgasme juste en y pensant. Et la science est d’accord. Le Dr Barry Komisaruk, co-auteur de « The Science Of Orgasm », explique que les centres du plaisir dans le cerveau s’activent lorsqu’une femme pense à l’orgasme, pareil que lors d’une activation plus traditionnelle. Il est ainsi possible de provoquer un orgasme simplement en contractant son plancher pelvien tout en prenant de grandes inspirations.

Vous voulez un orgasme ? Faites-vous sodomiser !

Pendant l’accouchement

C’est un phénomène connu sous le nom de « naissance orgasmique » et selon les sages-femmes il concerne 0,3% des femmes pendant l’accouchement. Le bébé passe par le même chemin qu’un pénis, et il est souvent BEAUCOUP plus gros, sans oublier les changements hormonaux occasionnés par la grossesse qui font grimper en flèche les hormones du plaisir chez la parturiente.

En faisant du yoga

Si vous avez déjà fait du yoga, vous savez que deux exercices reviennent souvent : les inspirations profondes et l’étirement du plancher pelvien. Donc l’idée de pouvoir jouir pendant un cours de yoga ne semble pas si farfelue.

En outre, l’un des objectifs du yoga est d’augmenter la force du mula bandha, les muscles autour des parties génitales. En mobilisant les muscles pubo-vaginaux et les tissus autour du point G, il est tout à fait possible d’obtenir un orgasme.

Par stimulation du nombril

Oui, ça existe. Selon Men’s Health, la stimulation du nombril peut atteindre le nerf vague, le plus étendu du corps humain. Une étude a été menée sur des femmes paralysées en dessous de la taille, donc n’ayant aucune sensibilité au niveau du vagin, mais qui parvenait à avoir un orgasme par stimulation du nerf vague. Comme ce nerf remonte jusqu’au cerveau, les personnes ayant expérimenté cette jouissance étonnante parlent d’un orgasme corporel total.

Infidélité : Les gestes à ne pas franchir

Attaqué par un gode volant pendant la campagne municipale