in

92% des chansons du Top 100 en 2009 parlent de sexe !!

sexy_dj-music_theme_desktop_wallpaper_medium

On a coutume de dire que la musique adoucit les mœurs : un chant, une mélodie ou des paroles qui nous touchent peuvent faire perdre leurs moyens aux brutes les plus épaisses, et ainsi faire baisser les tensions et les sentiments négatifs qui peuvent nous embrumer la tête…

Chacun aime sa propre sorte de musique, et on ne va surtout pas discuter les goûts et les couleurs des uns et des autres : le nombre de style ne cessant d’augmenter, ce serait presque suicidaire de s’arrêter à un seul type de mélodie ou de chanson…

Mais par contre, on va vous expliquer que dans la plupart de cet univers fait de notes et de partitions se trouve encore et toujours le sexe !!

En effet, déjà dans les années 50, le fameux Tutti Frutti de Little Richard, qui avait déjà révolutionné le monde musical, notamment par le rythme qu’il imposait, parlait sans se cacher de sexe, et voire même un peu plus que ça…
Les double-sens étaient donc bien utilisés, avec par exemple ces quelques mots : « Tutti Frutti, good booty / If it don’t fit, don’t force it / You can grease it, make it easy« , ce qui, avec la traduction, pourrait donner : « Tutti Frutti, quel beau cul / si ça ne rentre pas, il ne faut pas forcer / Tu peux le lubrifier, rendre ça facile« …

Le rock’n’roll finissait d’achever les rêves des adorateurs de valses ou tangos, en dynamitant littéralement la sphère musicale, mais aussi en créant une vraie « fracture » entre jeunes adultes et leurs parents : le gouvernement américain avait même senti que quelque chose d’important était en train d’arriver, et avait voulu moraliser et interdire ce genre nouveau, mais avait également voulu observer ses effets sur la sexualité des jeunes adultes de l’époque…

Les nouvelles mélodies comme le disco, la pop ou le hip-hop n’ont fait qu’augmenter ensuite le nombre et l’intensité des messages à caractères sexuels, souvent pris pour cible par les dirigeants politiques des pays concernés : qui ne se souvient pas du fameux « Ma Benz » de NTM, où il est impossible de ne pas voir l’acte sexuel érigé en maître avec les grosses berlines allemandes ?

Enfin, une étude des messages contenus dans les chansons donne encore un peu plus d’envergure à cette vision : si en 1950, environ 90% des chansons parlaient d’amour (le vrai, le beau, celui avec un grand « A »), lorsque l’on arrive en 2009, sur le Top 100 des chansons de l’année, 92% parlent de sexe (enfin de « messages reproductifs ») !!

Quelle est la meilleure position quand on a mal au dos ?

Une directrice renvoyée de son école car elle faisait trop l’amour !!