in

Actu : Menaces djihadistes contre les libertins, info ou intox ?

Le sujet revient régulièrement dans la presse : les clubs libertins seraient visés par des projets d’attentats. Ces établissements constitueraient une cible privilégiée pour les fondamentalistes
islamistes. Qu’en est-il réellement ? Les libertins doivent-ils s’alarmer ? Nous avons mené l’enquête.

En attaquant l’Occident, les terroristes s’attaquent en réalité aux bites occidentales, aux chattes occidentales, aux plaisirs occidentaux. Le lieu suprême du mal, c’était donc, symboliquement, la boîte échangiste. La partouze était la pire des provocations : c’était sur les lieux sexuels qu’Al-Qaïda frapperait désormais. » Dans son roman Partouz, Yann Moix décrit les clubs libertins comme les lieux les plus condamnables qui soient pour les fondamentalistes islamistes. La liberté sexuelle qu’implique le libertinage devrait en effet renvoyer les religieux les plus extrémistes à leurs frustrations et raffermir leur détermination fanatique pour commettre leurs crimes.

Or, en février 2016 et en juin 2018, des informations affirmant que des projets d’attentats en club échangistes avaient été déjoués semblaient enfin confirmer les intuitions de l’écrivain. Qu’en est-il exactement ? Si la sexualité libre et plurielle constitue en effet un affront pour les fous d’Allah, les discothèques libertines constituent-elles pour autant des cibles privilégiées ?

Retrouvez la suite de cet article dans le magazine JACQUIE ET MICHEL MAG N°12

Lire la suite

Vos photos du matin du 21 Août 2018 !

À Santa Marta, le sexe est déconseillé pendant la canicule !