in ,

Après un an d’enquête, la Terreur de Starkville est enfin arrêtée !

14 février 2018, 5h47, le commissaire Connor est sur les dents. Depuis bientôt un an, les rues de sa belle ville de Starkville, dans le Mississippi, ne sont plus sûres, en particulier University Drive, entre cinq heures et six heures du matin. C’est aux aurores que le criminel frappe, toujours. Et pourtant, impossible de mettre la main dessus, comme si ce malade avait constamment une longueur d’avance. Si son mode opératoire reste invariable, la fréquence de ses apparitions, elle, ne répond à aucune logique. Et si nous avions affaire à un nouveau Zodiac ?

James Connor refuse d’envisager cette hypothèse terrifiante. Non, ils vont coincer ce salaud ! D’ailleurs, il a envoyé deux hommes, ce matin-même, pour prendre ce dégénéré sur le fait. Ses meilleurs agents patrouillent actuellement sur University Drive, en tenue de joggeur, pour appâter celui qu’on surnomme dorénavant « La Terreur de Starkville. » C’est l’opération de la dernière chance. S’ils ne l’attrapent pas aujourd’hui, il pourrait se mettre en sommeil pour un mois, un an, dix ans, puis réapparaître un beau jour et replonger la ville dans l’effroi.

6h13, le téléphone sonne. « Allô, chef ? Ça y est, on l’a eu. » Le chef Connor manque d’exulter, se rappelant que ses hommes ont besoin d’un leader mesuré dans les moments de doute, mais aussi lors des triomphes. « Amenez-le-moi. On va l’interroger. Et passez-lui un slip, si possible. »

C’est ainsi que James Harmon Duke, l’exhibitionniste de Starkville fut arrêté. 

En tout cas, ça a vachement plus de gueule que de la news officielle, qui nous dit, en substance, que la police a mis un an complet à gauler un type qui se baladait systématique à poil, entre 5h et 6h du mat’ dans les allées du campus universitaire.

« Bold Couple » ce couple d’exhibitionnistes qui s’affiche !

Le mot de la semaine : « Candaulisme »