in

Arrêtée, une strip-teaseuse devient incontrôlable avec les policiers et s’exhibe devant eux !

MONTENEGRO: The last mediteranean eldorado

La folie des Hommes peut se déclencher à n’importe quel moment, pour n’importe quelle raison et sous n’importe quelle forme : que ce soit par des cris, des gestes ou des actions complètement dingues, il y aura toujours un moment où on lâchera prise, et où on ne contrôlera plus rien.

Sauf que par moment, ce total manque de maîtrise de soi peut amener à des situations complètement ridicules, qui semblent venir d’un autre monde : la personne en question passe pour une folle, et risque au mieux un séjour en hôpital psychiatrique…

Ça aurait pu être la destination de cette américaine de 29 ans, Lakeisha Johnson, qui nous a gratifiés de réactions sortant de l’ordinaire, et qui a bien malmenée les policiers qui ont tant bien que mal tenté de la calmer au cours de cette soirée de fou.

En effet, il est aux environs d’une heure du matin, à West Park, petite ville à 20 km de Miami : les policiers, occupés à enquêter sur le vol d’une tablette tactile, remarquent qu’une jeune femme est en train de sauter entre des barrières de maisons.

Forcément curieux de savoir ce qu’il se passe, et se disant qu’ils ont peut-être repéré le voleur, ils la rattrapent et commencent à l’interroger : c’est à ce moment-là que démarre le show de la jeune femme…

Pour commencer, notre chère Lakeisha se permet de parler aux forces de l’ordre avec un langage châtié, fait d’insultes et de noms d’oiseaux, puis commence à enlever ses vêtements.
Une des policières présente essaye de raisonner l’exhibitionniste, mais la jeune femme frappe le bras de celle-ci, en hurlant « ne me touche pas, salope ! »

Elle se fait forcément arrêter, et est conduite non sans mal au poste de police : si cela calmerait les ardeurs de la grande majorité des gens, ce n’est pas prévu dans les plans de Lakeisha, qui explique alors qu’elle est employée dans un club de strip-tease de Miami.

Bien aidés il faut dire par cette révélation ô combien importante pour eux, les policiers l’enferment en cellule, en attendant de voir quelle sanction sera prise à son encontre.

Mais la strip-teaseuse n’en a pas fini !
Son show se poursuite dans sa cellule, où elle continue à se déshabiller, et « exhibe son vagin, son anus et ses seins » comme le raconte un des officiers, Juan Canino, en précisant que la jeune femme a « plusieurs fois, […] léché ses seins et s’est masturbée« .

Et pour clôturer le tableau en beauté, notre chère foldingue a même promis de « sucer la bite » d’un des officiers s’il la laissait partir !

Ayant enfin réussi à se calmer, Lakeisha Johnson est accusée de « résistance à agent sans usage de la violence », mais aussi de « comportement sexuel vulgaire »…

Résumé de la soirée « sextoy » sur le Visio !

Faire l’amour avec un inconnu ou avec une célébrité : que préférez-vous ?