in , ,

Attention au vagin d’hiver !

Il y a beaucoup de raisons de détester l’hiver : moins de lumière, des températures glaciales, des routes glissantes… Malheureusement ce n’est pas tout, puisqu’il faut aussi s’accommoder du redoutable vagin d’hiver.

Eh oui, l’hiver affecte aussi les parties intimes de la gent féminine, et de façon plutôt agressive. À la manière des lèvres du visage qui peuvent se gercer, leurs autres autres lèvres subissent les frimas hivernaux de la même manière.

« Un automne sec et un hiver rigoureux amoindrissent l’humidité de notre corps et laissent notre corps déshydraté et nos sinus desséchés. Et cette sécheresse peut aussi affecter le vagin, » prévient Mary Burke, de la London Bridge Plastic Surgery & Aesthetic Clinic.

En outre, nous passons beaucoup de temps dans des endroits avec de l’air conditionné, qui comporte très peu d’humidité. Mais alors comment savoir si votre chère et tendre est touchée par ce mal saisonnier ?

Un désintérêt pour le sexe, une difficulté à ressentir de l’excitation et à atteindre l’orgasme, de l’inconfort durant le sexe, des irritations et des sensations de brûlure, pendant ou après le sexe, voilà certains des symptômes du vagin hivernal.

L’apparence du vagin peut aussi changer, sa surface devenant pâle et fine, de même que sa largeur. Si votre compagne urine plus souvent que d’habitude ou subit des infections urinaires, cela peut aussi être un signe.

Heureusement, il existe un remède simple et abordable pour contrer le vagin d’hiver : du lubrifiant, du lubrifiant et encore du lubrifiant !

Allez, courage, le printemps n’est plus si loin ! 

 

Il meurt pendant une séance de bondage