in , ,

Bien choisir son sextoy : quels critères ?

Ça n’a l’air de rien comme ça, mais choisir son sextoy n’est pas anodin. On parle quand même d’un bidule avec lequel on va se titiller les parties intimes, il semble essentiel de sélectionner précautionneusement un accessoire de plaisir agréable, bien conçu, et de préférence sans risques. Quels sont alors les bons critères pour s’aiguiller ?

Avant tout, il faut s’orienter vers un objet « safe ». D’une enveloppe moulée d’une seule pièce, aux formes harmonieuses, dépourvu de pièces amovibles ou saillantes, un bon sextoy est en outre conçu dans un matériau hypoallergènique et facilement lavable. Côté vaginette, on s’assurera ainsi de la praticité du démontage, afin de nettoyer convenablement son antre personnelle de plaisir. Côté gode, il est judicieux d’opter pour un modèle munie d’une butée, d’une « garde », car à moins d’être un(e) expert(e) des performances pornographiques, on peut vite se retrouver à gober l’objet par l’un de ses orifices.

Autre point-clé : l’usage. Seul ? À deux ? En groupe ? Vaginale ? Clitoridienne ? Pour des séances exceptionnelles ou pour une utilisation quotidienne ? Comme toujours, le choix doit dépendre du besoin. Butt-plugs et œufs vibrants se révèlent idéaux pour des utilisations prolongées, des exercices ou des jeux d’excitations à distance, quand les « rabbits » font toujours des merveilles lorsqu’il s’agit de sessions solo ou en couple. En revanche, on réservera généralement les cockrings à une utilisation en duo.

Dernier critère pas si négligeable : le look. Ça semble bête de se préoccuper du visuel d’un ustensile qui sera le plus souvent plus entr’aperçu au gré du va-et-vient, que réellement admirer ; et pourtant. Le sextoy est un objet de fantasme, il est donc essentiel que sa vision éveille le désir. Et peu importe que vous flashiez sur un canard vibrant ridicule ou sur un ersatz de bite de dinosaure. Personne ne vous juge, et rien ne vous force à l’exposer.

Enfin, nous ne saurions trop vous conseiller de faire un tour du côté du Jacquie et Michel Store, où vous trouverez sans aucun doute le jouet qui correspond à vos envies.

 

Sexo : Sexe et Violence, plus ça pique, plus c’est bon ?

L’autofellation : pratique courante ou légende urbaine ?