in ,

Petit guide du savoir-vivre en milieu naturiste

Le naturisme souffre d’un statut ambigu dans notre société. Si n’importe qui conviendra aisément qu’on naît tous à poil, et qu’en outre, retourner à cet état dépouillé n’a rien de particulièrement choquant (on se voit d’ailleurs tout nu tous les jours sans que ce soit très émouvant), l’idée de partager cette situation avec autrui revêt souvent un parfum d’interdit. Quand il s’agit alors de s’essayer au naturisme pour la première fois, on peut ressentir une certaine appréhension quant au comportement à adopter. Pas de panique. Nous sommes là aujourd’hui pour vous prodiguer quelques conseils en la matière.

Déjà, on vaque à ses occupations. Ça semble bête à dire mais le naturisme n’est pas une fin en soi, simplement un rapport différent au monde. Aussi, si l’on se dénude entre gens de bonne compagnie, c’est dans la perspective d’autres activités badines : bouquiner, papoter, se balader, etc. ; pas pour rester bêtement la craquette à l’air en attendant que ça passe.

Le deuxième point en découle naturellement. On ne vient pas pour reluquer les autres. Soyons clairs, il n’y a rien de mal à regarder distraitement les gens qui nous entourent. Il est aussi parfaitement naturel de s’émouvoir occasionnellement d’un superbe postérieur ou d’un paire d’épaules ravageuse. Puis, comme n’importe quel être un minimum civilisé, on passe à autre chose. Quoi qu’il arrive, on ne passe pas son temps à se rincer l’œil comme on admire avec appétit l’étal d’un primeur, en attendant de soupeser les abricots.

5 fruits et légumes par jour

On évite de se trifouiller les parties. Ce n’est pas parce que tout le monde est nu qu’on est dans sa salle de bain ou chez l’esthéticienne, à se manipuler le paquet dans l’espoir d’en proposer le meilleur profil. On laisse le matériel où il est et on ne se préoccupe pas non plus de celui des autres.

Enfin, on décompresse. Finalement le naturisme, c’est un peu comme la vraie vie, mais sans les vêtements, ni plus ni moins. La situation ne va pas brutalement virer à la partouze endiablée, et personne ne va se mettre à digresser des dimensions de votre attirail ou de la précision de votre épilation. Donc on se détend, on fait comme d’habitude…

Et on profite !

Des inconvénients de disposer d’un gros engin

Tour d’horizon des lubrifiants. Faut que ça glisse !