magnet chrome balls magnetic design 3d-illustration
in , , , ,

Bientôt des aimants dans les couilles ?

Voilà qui va donner du grain à moudre aux complotistes de tous bords ! Une équipe de chercheurs de l’université chinoise de Nantong est en train de procéder à des expériences sur des animaux afin de proposer une nouvelle méthode de contraception masculine. La méthode repose sur l’utilisation de nanomatériaux magnétiques qui viennent chauffer les testicules. Les spermatozoïdes, qui n’aiment pas la chaleur, ne pourront donc pas être produits.

C’est sur la base du même principe que les sous-vêtements chauffants ont été imaginés. En remontant légèrement les testicules contre le corps, la température des bourses augmente et la production de spermatozoïdes ne se fait plus.

L’avantage de la méthode d’injection d’aimants tient dans son efficacité et surtout dans sa sécurité d’utilisation. Contrairement à d’autres méthodes nécessitant des injections, cette dernière ne produit aucun effet néfaste. Pas de brûlures, de réactions allergiques ou de démangeaisons. Autre point très positif, la méthode est réversible. Après plusieurs mois les effets des nanomatériaux se stoppent progressivement et les souris sur lesquelles ils sont testés ont retrouvé leur fertilité.

Que de points positifs pour cette méthode donc ! S’il reste encore de nombreuses phases de test avant un essai clinique chez l’homme, les résultats sont prometteurs. Pourtant à l’heure où la simple injection d’un vaccin inquiète et où l’hystérie autour de puces 5G augmente, il sera peut-être difficile de faire accepter à un large public cette méthode. Après tout, il est tellement plus simple de faire reposer le poids de la contraception sur les seules épaules féminines…

Cockring, le nouvel allié des hommes ?

Érection molle : Pourquoi ?