in , , ,

Bloquer le pénis d’un homme avec un smartphone, c’est possible !

Monsieur a tendance à rentrer de plus en plus tard le soir et quand il le fait, il revient enrobé d’une odeur qui n’est pas la vôtre… Vous commencez à sentir monter en vous une vague de colère, mais plutôt que d’en arriver à des extrémités malheureuses, vous décidez de lui imposer un Cellmate de la marque Qiui. Cette solution peut s’avérer assez dangereuse… 

Ce petit objet est un anneau de chasteté utilisé à la fois comme objet sexuel de soumission mais aussi comme moyen de contrôle sur la vie sexuelle trop délurée de son partenaire. Avec cet objet nul besoin de clé puisque seul un smartphone permet la libération de l’engin de monsieur.

On s’abstiendra de commenter cette méthode de contrôle que d’aucun pourrait juger scandaleuse, voire immorale, pour s’intéresser à un problème majeur de cet outil !

Des chercheurs en cyber sécurité se sont rendus compte qu’il suffisait de 48h à des hackers pour prendre le contrôle de l’objet, « il ne faudrait pas plus de deux jours à un pirate informatique pour exfiltrer la totalité de la base de données des utilisateurs et l’utiliser à des fins de chantage ou de phishing » estime Alex Lomas, l’un des chercheurs. Si l’exfiltration de données constitue déjà un problème majeur de confidentialité pour les utilisateurs, un problème encore plus grave pourrait survenir… Il est en effet possible de bloquer définitivement l’ouverture de ce jouet. 

Pour ouvrir le Cellmate, il faudrait commencer par briser l’anneau de metal qui enserre le pénis et il n’est pas certain qu’une meuleuse à disque à cet endroit soit très appropriée… Mais la société qui produit cet outil affirme avoir corrigé cette faille.

Si l’utilisation de cet objet vous tente, assurez-vous d’avoir choisi un partenaire de confiance et qui n’oubliera pas le code de déverrouillage… 

Menstruations et rapports sexuels

Une entreprise propose des congés payés pour se masturber !