in , , ,

Ça fait quoi d’avoir le plus gros pénis du monde ?

Dans les vestiaires de votre club de foot, on vous surnomme « mi-cuisse » ? Toutes vos conquêtes ont poussé un cri de surprise teintée d’appréhension lorsqu’elles ont aperçu votre membre viril pour la première fois ? Alors vous avez sans doute une idée de ce que vivent au quotidien Jonah Falcon et Roberto Esquivel Cabrera, qui se disputent le titre envié de plus gros pénis du monde. Mais est-ce vraiment un cadeau ?

Jonah Falcon – « Il est plus gros que mon avant-bras »

L’acteur Jonah Falcon affirme que son pénis de plus de 34cm a gâché sa carrière, les réalisateurs étant réticents à l’idée de l’engager à cause de sa célèbre virilité. Ouvertement bisexuel, il précise tout de même que cela ne l’a pas empêché de coucher avec des acteurs et des actrices célèbres, lauréats aux Oscars pour certains. « Oui, j’ai couché avec des stars, mais je ne peux pas dire qui. En tout cas, pas Meryl Streep, comme cela a été évoqué parfois. »

« C’est embêtant pour mon métier, cela me relègue à des rôles secondaires. Peut-être qu’en Grande-Bretagne ou en Allemagne cela pourrait booster ma carrière mais ici aux États-Unis c’est quelque chose de négatif. Quand je suis totalement en érection, mon pénis fait 35cm et presque 20cm de périmètre. C’est plus gros que mon avant-bras ! »

Au repos, Jonah est mesuré à 22cm alors qu’un pénis de taille moyenne fait 12 à 15cm en érection. Il se souvient avoir remarqué sa différence pour la première fois quand il avait une dizaine d’années et que ses camarades n’arrêtaient pas de parler de son engin, même s’il croyait alors que c’était parce qu’il n’était pas circoncis.

Évidemment, le monde du X s’est intéressé à son impressionnante virilité mais il a toujours refusé. « Je n’arrive pas à faire l’amour devant des gens. Je suis plutôt extraverti mais pas quand il s’agit de sexe. »

Le New-Yorkais de 47 ans a notamment fait la une des journaux le jour où il a déclenché une alerte dans un aéroport américain à cause de la taille de son paquet.

Roberto Esquivel Cabrera – « Je devrais être considéré comme handicapé »

C’est en 2015 que Roberto Cabrera a ravi à Jonah Falcon le titre officieux de qui a la plus grande. Un crime de lèse-majesté d’ailleurs contesté par Jonah, qui argue que son rival mexicain utilise des poids depuis de longues années afin d’étirer la peau de son prépuce et qu’en-dessous son organe est de taille tout à fait normale. Théorie que semblerait valider une radio prise par un médecin ainsi que des échanges entre Roberto et un psychologue.

Cette bisbille entre les deux champions n’empêche pas Roberto Cabrera de prétendre que la taille monstrueuse de son pénis de 48cm le contraint à l’inactivité professionnelle et c’est pourquoi il a fait une demande pour être considéré comme handicapé. En effet il lui est impossible de s’agenouiller ou même de porter un uniforme.

« Je ne peux même pas courir… Les employeurs disent qu’ils vont me rappeler mais ils ne le font jamais. » Le gouvernement mexicain avait d’abord refusé sa demande mais Roberto annonce qu’elle est désormais acceptée et qu’il reçoit une petite aide financière tous les quatre mois.

Ses rapports avec la gent féminine sont, comme on l’imagine, plutôt compliqués. « Pas besoin d’en rajouter, il suffit d’ouvrir les yeux… Regardez, il descend en-dessous de mon genou… »

Roberto demeure toutefois fier de son éléphantesque organe, qui affiche 907 grammes sur la balance. « Je suis quand même célèbre parce que j’ai le plus grand pénis du monde. Je voudrais bien être dans le Guinness Book des Records mais ils refusent de l’homologuer. »

Messieurs, à vos doubles décimètres, il y a peut-être une place à prendre sur le podium !

Les « designer nipples », nouvelle lubie esthétique

Du yoga pour booster sa libido