Woman in bed. Sexy girl in underwear.
in

Ces 10 choses à savoir sur le clitoris (partie 2) !

Vous revoilà par ici à vérifier ces 10 informations sur le clitoris ! Restez donc ici, la suite c’est maintenant !

6/ Le clitoris, c’est comme un iceberg ! 

Mesdames, rassurez-vous ! On ne va pas rejouer Titanic dans votre intimité ! Ce qu’on veut dire, c’est que le bout visible du clitoris (appelé capuchon), ne représente qu’une infime partie de cet organe. C’est au milieu des années 2000 (il aura fallu du temps) qu’on a découvert que le clitoris se prolongeait de manière très conséquente en interne avec ses deux bras clitoridiens. Comme dit plus haut, le clitoris mesure en moyenne 9 à 10cm… alors que le capuchon ne mesure pas plus de 6 à 7mm. Vous comprenez désormais pourquoi un clitoris de 30,5 cm puisse exister !

7/ Le clitoris est 7 fois plus grand à la ménopause qu’à la naissance ! 

Sachez-le mesdames. Au cours de votre vie, le clitoris va évoluer. Une femme d’une trentaine d’année aura vu son clitoris quadrupler depuis sa puberté. Puis enfin, à la ménopause, celui-ci se sera agrandi de sept fois sa taille. Mais rassurez-vous, cette croissance exponentielle est à peine visible, le clitoris étant très petit.

8/ On peut le percer, et ça fait mal !

Au même titre que les oreilles ou le nombril, vous pouvez choisir d’avoir un piercing au clitoris. Mais attention : que vous choisissiez de le percer directement, de percer son capuchon (voire les deux ensemble), sachez que cela est extrêmement douloureux – d’après ce qu’on nous a dit, bien entendu – et que cela comprend des risques importants d’infection.

9/ On imprime des clitoris en 3D à des fins pédagogiques !

C’est une équipe française qui a modélisé un clitoris en 3D qu’elle destine à des cours d’éducation sexuelle. Pourquoi en 3D ? Car les professeurs de sciences en collège et lycée se plaignent d’illustrations mal représentées voire même pas du tout représentées dans les manuels scolaires.

10/ L’excision : 200 millions de femmes sont concernées !

Des victimes d’excision, ça existe toujours de nos jours. Et chez les femmes, elles sont près de 200 millions de victimes ! Malgré une prise de conscience et des progrès ces dernières années, en Afrique, la pratique reste répandue. Ces mutilations qui consistent en l’ablation du clitoris voire des petites lèvres peuvent ensuite conduire à des difficultés durant les rapports sexuels. Pire, elles provoqueraient carrément une absence de plaisir mais aussi à des infections et complications pendant l’accouchement…

Ces 10 choses à savoir sur le clitoris (partie 1) !

L’ensemble des biens de Hugh Hefner mis aux enchères !