in , , ,

Cet été, si vous tentiez la teinture pubienne ?

Halte à la dictature de l’épilation totale. Après tout, ce fantasme rétrograde du sexe glabre est passé avec les années 2000, pour les hommes comme pour les femmes. N’est-il pas temps de céder aux charmes de la toison pubienne ? Le problème, c’est qu’en dehors de quelques coupes vaguement originales, le concept reste un brin austère. Qu’à cela ne tienne ; short de bain ou bikini, avec une petite teinture, vous ferez un malheur sur les plages !

Vient alors l’épineuse question du coloris. Naturel, multicolore, fluo ; à vous de voir. Voici tout de même quelques idées pour vous aider à trancher.

Fausse brune

Le plus élégant reste encore de la jouer « couleur naturelle », mais pourquoi ne pas renverser les codes. La fausse blonde est moquée pour la bruneur de sa touffe traîtresse, soyez la fausse brune, au mystérieux trésor doré.

Crin blanc

Puisque l’expérience fait toujours la différence, pourquoi ne pas introduire un soupçon de maturité dans votre intimité. Votre tapisserie poivre et sel vous fera connaître comme le loup blanc.

La Cocarde

Bleu-blanc-rouge, un classique indémodable qui promet un feu d’artifice au 14 juillet. Attention toutefois ; passé le 15 août, le chauvinisme devient brutalement ringard.

Purple Rain

À quoi bon vivre, si on ne profite pas de l’été pour s’offrir un peu d’excentricité. Effet garanti. La crête violet électrique ne laisse personne indifférent. « Purple is the new black ! »

Mère Nature

La période est à la prise de conscience écologique. Optez donc pour le militantisme coquin, avec un symbole fort : le buisson vigoureux et verdoyant, véritable cri d’amour à Gaïa. Carton assuré dans les festivals « green ». Veillez quand même à vous procurer de la teinture éco-responsable, sinon c’est tricher.

Faut-il dormir à poil pendant la canicule ?

Les 10 commandements du cunnilingus