in

Comme quoi, le golf, c’est dangereux !

spl719966_002

Et pourtant, à première vue, le golf est tout ce qu’il y a de plus calme et reposant, sans aucun danger… Ce n’est pas ce qu’a dû dire Liz Dickson, un modèle photo pour Playboy, après une séance photo un peu particulière…

Vous devez vous demander quel est le rapport entre une playmate, le golf, et le fait que la séance photo ait été apparemment difficile pour elle ?

Voici l’histoire, à laquelle on pourra rajouter à la fin : « mais WTF ??!!! »

Alors revenons à nos moutons : Liz Dickson, modèle photo pour le célèbre magazine créé par Hugh Hefner, devait faire des photos, comme sûrement stipulé dans son contrat.

Sauf que Playboy n’a jamais été reconnu pour ses photos habillées, d’autant plus ces dernières années, où il a dû repenser un peu ses habitudes pour continuer à attirer les lecteurs.

Donc voici notre belle Liz sur un green de golf, en petite tenue, prête à faire ces fameux clichés : mais c’est là que cela va se compliquer pour elle !Le photographe dévoile l’idée qu’il avait derrière la tête : elle devra faire des photos avec un tee (le petit truc qui sert pour poser la balle avant que le golfeur la tape) posé entre ses deux fesses !

Elle s’exécute, et le golfeur censé frapper la balle se place, fait deux-trois mouvement de swing, et vlan ! Il assène un grand shoot dans la balle, mais aussi et surtout dans la fesse de la pauvre playmate !
Et malheureusement pour elle, l’homme qui a swingué n’était pas Tiger Woods, loin de là…

Laquelle crie, puis se plaint du coup porté par le golfeur, puis repart en boitant, et on se dit qu’elle doit en rajouter un peu, car le golfeur n’a pas tapé si fort.

Sauf que lorsque l’on voit la taille de l’hématome sur la fesse de la jeune femme, on se rend bien compte que le golfeur a carrément raté son coup, et que Playboy va sûrement devoir porter le chapeau : chose faite par notre belle Liz, qui a porté plainte contre le magazine pour les blessures, demandant 500 000 $ de dommages et intérêts !
Ce qui peut se comprendre, car outre le bleu monstrueux qu’elle a sur la fesse, le club de golf a également abîmé des ligaments au niveau de son postérieur (si si il y a des ligaments à ce niveau-là du corps !), et elle devrait avoir des séquelles physiques irréparables du fait du coup…

Avant/après…

3.bild

Pour revoir le beau swing sur la fesse de Liz, c’est par ici :

Résumé de la soirée « Fist-fucking » sur le Visio !

Une bien belle mesure sociale sur le sexe en Allemagne…