in ,

Comment écrire un bon sexto ?

Sextos, sextos… Ça ne vous parle pas ? Mais si ! Vous savez, ce sont ces messages coquins que l’on envoie par SMS à son ou sa douce ! En réalité, ce n’est autre que la contraction du mot « texto » et « sexe ». Ce phénomène qui a pris de plus en plus d’ampleur, surtout pendant le confinement que l’on vient de vivre.

C’est pourquoi aujourd’hui, nous allons vous apprendre à rédiger un bon sexto. Car oui, qu’on se le dise, il y a certaines petites règles à respecter si l’on veut un texto coquin réussi.

Un fondamental du sexto, c’est de suggérer plutôt que de dévoiler directement, car c’est ce qui fait monter la tension. Autrement dit, sous-entendre certaines choses plutôt que d’exprimer directement ses intentions, afin que le/la partenaire laisse libre court à son imagination !

Le second point, et il a son importance, c’est d’éviter la vulgarité. Donc à la trappe les « tu vas prendre cher » messieurs, c’est le meilleur moyen de faire perdre tout son charme au sexto et de produire l’effet inverse ! Rester courtois(e) est donc de mise si l’on ne veut pas passer pour quelqu’un de lourd.

L’endroit est également un paramètre à prendre en compte. Avant même d’envoyer votre message, assurez-vous que la personne est dans de bonnes conditions afin de maximiser vos chances qu’elle soit réceptive ! Si cette dernière est à un repas de famille avec tous ses cousins/cousines, autant vous dire qu’elle ne sera sûrement pas dans le même état d’esprit que vous. En revanche, si celle-ci est seule chez elle et/ou que vous êtes loin l’un de l’autre, privilégiez ce coche ! Tâtez donc le terrain avant de rentrer dans le vif du sujet.

Enfin, dernier point et pas des moindres : on vérifie le destinataire ! Ce serait malheureux d’envoyer un « j’ai envie de toi » à Maman alors qu’on voulait l’envoyer à une certaine Marine… On vérifie donc 2 fois (ou plus pour les plus craintifs) que l’on a saisi le bon destinataire afin d’éviter de se retrouver dans ce genre de situation embarrassante…

Jouer avec des légumes, est-ce vraiment sain ?

Connaissez-vous la charge sexuelle ?