in

Comment font les acteurs porno pour retenir leurs éjaculations ?

Pouvoir faire des galipettes à longueur de journée avec des bombes sexuelles et de plus, être rémunéré pour ça ! Le bonheur total aux yeux de plein d’hommes ! Mais devenir acteur pornographique est un vrai métier et demande une préparation physique et psychologique pour pouvoir être en tête des affiches de films X.

A la base, détrompez-vous, les mecs ne sont pas du tout des bêtes de sexe, certains sont même précoces. Les scènes sont juste montées, coupées puis remontées, ce qui laisse le temps à ces messieurs de faire quelques pauses avant de réattaquer les choses sérieuses. L’éjaculation peut parfois arriver avant la fin du tournage mais être coupée pour être remise en fin de scène.

« Le plaisir est nettement diminué devant une équipe de tournage. On vous dicte des positions, on braque un lampadaire sur vous, on a des caméras partout autour de nous, les gens parlent, on n’arrive pas à se laisser trop aller » nous dit Ryan Diller, acteur depuis 10ans.

« Dans la vraie vie c’est pas comme ça, on a plus d’intimité, les sentiments sont présents, la tendresse est là, je tiens beaucoup moins longtemps avec ma femme dans notre chambre à couché ! » nous confirme Aaron Thompson, 16ans d’expérience.

Certains acteurs ont recours à des produits chimiques pour s’assurer de pouvoir faire ce que l’on attend d’eux, sinon leur carrière serait de courte durée. Mais la plupart au fil des ans a trouvé des méthodes psychologiques et physiques pour pouvoir retarder au maximum l’éjaculation avec des moyens plus naturels, Dicck Chibbles nous confirme : « La communication est la clé. Dites à votre partenaire ce que vous ressentez. La plupart des acteurs si, disons, la fille est sur eux et qu’ils sont proches de l’éjaculation donnent une petite tape sur sa jambe que la caméra ne peut pas voir. C’est pour dire : change de rythme. Tu m’excites trop et on doit le faire encore pendant 45 minutes.»

« La première chose que je fais si je sens que je vais jouir trop vite, c’est de tourner mon visage pour le cacher de la caméra, puis je me mords la joue ou un doigt très fort. La douleur réduit juste un peu mon érection et je peux en quelque sorte me recentrer. » Nous dévoile Aaron Thompson. Il rajoute que : « Souvent, pour les scènes, on utilise aussi beaucoup de lubrifiant, puisqu’on baise pendant bien plus longtemps que la plupart des gens. Trop de lubrifiant réduit les sensations, on est en quelque sorte engourdit. Un peu comme un anesthésiant. Ça peut donc aider à retarder l’éjaculation. »

Ne vous leurrez donc pas l’esprit, vous pouvez tous devenir Rocco Siffredi en vous forgeant des méthodes et astuces qui vous aideront à tenir plus longtemps.

 

 

Les fantasmes masculins

Des préservatifs argentins dont on ne peut ouvrir la boîte qu’à deux !