in

Connaissez-vous l’existence du point A ?

Le point G pour le clitoris (ça on savait, même si le trouver n’est pas mince affaire), le point P (prostatique de son état) était déjà un peu plus méconnu. Mais voilà que désormais, le « point A » débarque ! Qui est-il ? D’où vient-il ?

  • Où se situe le point A ?

Parce qu’il est important de le rappeler, il faut savoir que tous les orgasmes sont clitoridiens. Malgré ce que vous pouvez penser quand vous batifolez en la compagnie d’une personne vous assurant qu’elle est « vaginale », ça n’est qu’un mythe ! Tout comme son cousin, le point G, le point A ne déroge donc pas à la règle.
Mais déjà, pourquoi le point A ? Parce que « Anterior Fornix Erogenous Zone » qui signifie : la zone érogène du fornix antérieur. Pour simplifier la chose, le point A aussi appelé « point profond » se situe sur la paroi antérieure du vagin elle-même située la plus proche du nombril, mais plus loin que le point G. En fait c’est au fond, juste au-dessus du col de l’utérus.

  • Mais comment le trouve-t-on ?

Il faut donc mettre les mains à la pâte ! Pardonnez mon allégorie grotesque. Il est donc nécessaire de partir en exploration avec son doigt, voire deux, qu’on insère très délicatement et profondément jusqu’à ce que l’on sente une zone sensible. Une fois que vous sentez que vous ne pouvez pas aller plus loin, c’est que vous avez atteint le col de l’utérus. Y a de quoi se sentir explorateur !
A partir de ce moment, bougez alors votre doigt avec une intensité qui soit confortable pour vous, jusqu’à ce que vous sentiez une zone plus sensible que les autres. Mais attention, chaque femme réagit différemment. Pour certaines, la stimulation du point A peut être agréable et/ou intense, tandis que pour d’autres, elle peut être inconfortable, voire désagréable ou douloureuse.

  • Comment faut-il s’en servir ?

Contrairement à son cousin le point G, le point A n’est pas sensible au frottement mais bien à la pression. Il peut donc être stimulé par une pénétration profonde. Pour les plus petits pénis, pas de craintes ! Si votre partenaire relève les genoux, vous pourrez également vous approcher du point A.
Autre possibilité à ne pas écarter (toujours sans jeu de mot), l’anus ! En effet, lors d’une sodomie, le point A sera poussé contre le rectum.

Elle s’auto-publie car son éditeur ne voulait pas mettre « masturbation » sur la couverture

Fino : du porno au grand écran