in , ,

Coupe du monde : une culotte vibrante crée la polémique !

Sommet sportif de l’année, la Coupe du monde est aussi est aussi une excellente excuse publicitaire pour nous vendre toutes sortes de conneries : maillots, évidemment, mais aussi, téléphones, bagnoles et bien sûr sex-toys. Sauf qu’à trop prendre les spectateurs pour des cons, on finit par faire un bide. C’est le cas, par exemple de la marque de lingerie mexicaine Vicky Form, qui s’est vautrée dans le machisme beauf le plus crasse, en tentant de vendre sa dernière culotte vibrante.

L’argument marketing semblait pourtant imparable : les femmes sont, bien entendu, incapables de percevoir toute la beauté sportive du football, aussi, le fameux dessous, connecté à une application, va se déclencher à chaque action de jeu d’une équipe donnée, pour que ces dames puissent enfin vibrer à l’unisson de leurs maris, évidemment obnubilés par le ballon rond.

Suite à la publication du spot de pub, c’est la débâcle. « Dégoûtante », « dégradante », « pathétique », sur Internet, les observateurs se déchaînent : « Quelle tristesse qu’une marque de lingerie féminine ne sache vendre que du sexisme, du sexe et du machisme. »

C’est le problème quand on confond second degré et vanne aussi lourdingue qu’éculée…

 

Chipy revient !

Il se fait tatouer une paire de seins sur les fesses !