in ,

Déménager à cause d’un club libertin…

Déménageriez-vous si un club libertin ouvrait juste au-dessus de chez vous ? C’est l’improbable question auquel doit répondre la maison des ventes aux enchères de Chorley, en Angleterre. Non que le No3 Club, le club coquin avec qui elle partage le loyer du bâtiment, se soit installé récemment. Six ans que les deux institutions cohabitent paisiblement, la boîte à cul au-dessus, la salle des ventes en dessous.

Seulement voilà, alors qu’il se contentait jusque-là des soirées, le No3 a récemment étendu ses horaires. Et, les orgies durant parfois de midi à 18h, l’on entendrait moins les coups de marteau que les coups de boutoir, dans la pièce du dessous. La thématique Couples & Femmes du mardi serait en outre particulièrement prisée.

Et ça, sans compter les parties communes, que les passionnés d’enchères partagent parfois avec les amateurs de gang-bang. « La semaine dernière, il y avait une femme et un groupe d’hommes. Vous pouviez entendre qu’elle passait un sacré moment, pour au moins une demi-heure. Nos clients allait et venait à-côté de cette femme en bas résille et de quelques hommes à l’air embarrassé« , comme l’explique un employé de la Chorley Auction House. Drôle d’ambiance.

En tout cas, le divorce semble prononcé entre les deux sociétés, la maison des ventes envisageant de changer d’adresse. Mais pour aller où ? Jamais elle ne retrouvera un voisinage aussi chaleureux…

Le pénis parfait selon les femmes

L’aspirateur dans le vagin et autres idées débiles…