in

Des avantages de la branlette…

Tinder, Happn, Meetic, Grindr… Notre société ressemble de plus en plus à une course à la séduction, à une injonction au coït, à la copulation. Et c’est parfois épuisant. Après tout, pourquoi ne pas se contenter de soi, de temps en temps ? C’est vrai, quoi ? On nous parle toujours de la beauté du couple, des avantages du mariage, de l’intérêt de se reproduire. Et si, pour une fois, on évoquait les bienfaits de la masturbation ?

Déjà, c’est où on veut, quand on veut. Enfin non, peut-être pas… Mais cela ne requiert, dans l’absolu, qu’un endroit désert (vraiment, assurez-vous d’être seul), un peu d’imagination, et le consentement d’aucune autre personne que vous.

Le 5 contre 1, c’est économique. Pour Messieurs, un joli bouquet de fleurs : 20 euros, une chemise pas trop cheap : 50 euros. Pour Mesdames, une robe élégante : 70 euros, un parfum enivrant : 60 euros. Un resto chic pour deux : 80 euros, le cinoche, pour deux : 30 euros (+ 8 euros de pop-corn). Se pignoler pépouze, au coin du feu, en s’imaginant lever le coup de sa vie : ça n’a pas de prix. Comme quoi, il y a vraiment certaines choses qui ne s’achètent pas.

Étrangler le cyclope possède des vertus relaxantes. L’orgasme libère dans le corps de l’endorphine, qui satisfait notre système de récompense neurologique, procurant soulagement et détente à son bénéficiaire. Les efforts pour parvenir à un orgasme en compagnie d’une personne séduisante et consentante provoquent stress et désillusion (voir les deux points précédents), conduisant à une balance neutre, voire négative. Bilan : tripotez-vous.

Se tirer sur la nouille, c’est bon pour la santé. Une fréquence mensuelle de 20 orgasmes réduit les risques de cancer de la prostate, en plus d’entretenir le système vasculaire. Pour tenir un tel rythme en période de disette sentimentale, une seule solution…

Enfin, et comme l’a si bien dit Woody Allen, la masturbation, « c’est la manière la plus sûre de faire l’amour à quelqu’un qu’on aime ».

Commentaires

Loading…

Commentaires

commentaires

Une détenue cache un portable dans son anus

Photos du tournage d’Angel Wicky (Pulsions bourgeoises)