in , ,

Des inconvénients de disposer d’un gros engin

Ne nous le cachons pas, la plupart des hommes rêve d’en avoir une très grosse. Il faut admettre que ça a l’air flatteur, c’est viril, ça impressionne. Cependant, cette qualité rare ne va pas sans quelques inconvénients pas forcément négligeables. Voici donc une petite liste non-exhaustive des désagréments qu’engendre la possession d’un pénis XXL.

Ça fait peur aux dames, et aux autres messieurs

Tout le monde n’a pas passé ses CACES. Aussi, on peut se retrouver franchement intimidé lorsqu’il s’agit de manipuler le gros engin de son partenaire. Il n’est donc pas rare de provoquer l’émoi lorsqu’on déballe pour la première fois sa grosse machine à l’attention de l’élu(e) de son cœur.

C’est moins maniable

Certes, un gros appareil, c’est la garantie d’épouser toute l’intériorité de son ou sa partenaire. Le fait est que parfois, selon les anatomies, ça ne rentre tout simplement pas et les issues alternatives ne sont souvent d’aucun secours. On peut aussi oublier les mouvements fantaisistes une fois à l’intérieur.

C’est tout de suite obscène

Les propriétaires d’outils monumentaux peuvent faire une croix sur la postérité. Jamais on ne sculptera de statues pourvues d’appendices génitaux négligemment posés sur le bord du genou, pour d’évidentes questions de bienséance. En outre, vu le poids d’une pareille réplique en marbre, jamais la chose ne traversera le temps. Demandez aux sphinx, tiens.

C’est suspect
Jonah Falcon, détenteur dit-on d’un chibre de plus de 23 cm au repos, se retrouve systématiquement en fâcheuse posture, dès qu’il lui faut prendre l’avion. En effet, hors de question, pour un douanier consciencieux, de laisser passer un homme avec une grosse matraque planquée dans le slibard. À la question « Rien à déclarer ? », vous vous voyez, vous, répondre systématiquement « Si, une très grosse bite. » ?

L’amazone, une astuce qui peut donner plus de plaisir

Petit guide du savoir-vivre en milieu naturiste