in , , ,

Des pénis géants sur les routes de Nouvelle-Zélande

À Auckland, un habitant a décidé d’agir afin que la municipalité se saisisse du problème des nids-de-poule sur la chaussée. Pendant de nombreux mois, il n’a eu de cesse d’appeler et d’envoyer des mails aux institutions de la ville pour les alerter sur l’état déplorable des routes.

Notre bon samaritain s’est heurté à un mur. Personne ne semble s’intéresser à l’avenir de ses suspensions… Déterminé à faire entendre sa voix, notre homme décide de se lancer dans une action de protestation non violente. Afin de signaler aux autres usagers de la route les fameux trous, il commence à peindre des pénis géants sur ces derniers…

Actuellement, notre maniaque de la bombe de peinture assure avoir déjà peint près d’une centaine d’œuvres phalliques sur les routes autour d’Auckland. Et sa passion pour les pénis ne date pas d’hier, l’homme dessine des teubs sur la chaussée néo-zélandaise depuis bientôt trois ans.

Pourtant, la logique puritaine des autorités locales vient de rattraper notre homme. La police, lui a indiqué que ces pénis constituent « un danger pour la sécurité des automobilistes qui risquent d’être distraits dans leur conduite ». S’il n’arrête pas de peinturlurer l’asphalte, il s’expose à des poursuites. La possibilité que les trous dans la route soient plus dangereux pour les automobilistes qu’une bite en peinture n’a apparemment pas traversé l’esprit des policiers…

Cette technique de signalement des nids-de-poule n’est pas récente puisqu’un homme avait déjà utilisé des dessins de pénis pour marquer leurs emplacements au Royaume-Unis. Étonnamment, les trous avaient finalement disparu la semaine suivante.

3 conseils avant d’entamer une nouvelle relation intime… 

Une TikTokeuse obligée d’appeler les pompiers après une démonstration sexuelle ratée