in

Dossier : X amateur : le porno par la petite porte

La pornographie a connu quelques grandes révolutions. Le porno amateur fut l’une d’elles, et non des moindres. Tournant le dos aux productions professionnelles au nom d’une plus grande authenticité, ces vidéos marginales ont connu quelques heures de gloire… et n’ont pas dit leur dernier mot. Petit historique d’un genre souvent décrié et extrêmement prolifique.

Du cinéma à la vidéo

La loi X de 1975 a mis un terme définitif à l’âge d’or du porno, époque bénie où, dans les salles françaises, près d’un film sur deux relevait du genre pornographique. En ces temps pas si lointains, près de 2 000 salles programmaient régulièrement du porno. Les contraintes financières et la censure vont contribuer à paupériser le secteur, et à limiter considérablement les ambitions artistiques.

Retrouvez la suite de cet article dans le magazine JACQUIE ET MICHEL MAG N°1

Lire la suite

Les cours de « yoga » du ministre japonais…

Il leak leur sextape : elle lui coupe la bite !