in , , , , ,

D’où vient l’expression « tailler une pipe » ?

Fellation, turlute, gâterie, buccogénitalité, les mots ne manquent pas pour décrire cette façon toute particulière de prendre son pied avec son ou sa partenaire. Mais d’où vient l’expression « tailler une pipe » ?

Les équipes de RTL se sont attachées à comprendre cette expression en faisant un bon en arrière jusque dans les années 1900. À cette époque les prostituées s’inventent un argot très imagé pour décrire les petits soins qu’elles prodiguent à leurs clients… Pour parler d’une fellation elles emploient l’expression « faire un pompier ». « Pompier » et « pomper » étant relativement proches, l’expression s’est rapidement imposée dans le monde de la prostitution.

Puis, progressivement, cette formule a laissé place à une autre locution tout aussi imagée pour parler du sexe oral !

Pour éviter de payer très cher leurs cigarettes, les hommes des années 1900 roulaient déjà leurs propres clopes mais à cette époque on parlait de « pipe » pour décrire ces cigarettes maison. Le rapport entre ces cibiches artisanales et une pipe venait de la qualité médiocre du tabac qui était utilisé avant tout pour fumer la pipe. Rapidement, les prostituées ont vu dans le mouvement de ces hommes roulant leurs cigarettes, une ressemblance frappante avec les mouvements de la fellation. « Prendre d’abord délicatement dans sa main la future cigarette, la faire tourner entre ses doigts avant d’y mettre sa langue tout du long pour l’humidifier et la terminer. Avant de la fumer », décrit Florian Gazan. Les prostitués allaient même plus loin dans leur analogie puisqu’elles parlaient d’avaler de la fumée lorsque la fellation se terminait par une effusion de bonheur…

La prochaine fois que vous roulerez votre cigarette, n’oubliez pas que sans ce geste l’une des plus belles formules de la langue française n’aurait pas vu le jour !

5 fantasmes qu’elle aimerait réaliser

« Poop-shaming », la honte de déféquer près de son ou sa partenaire