in

Elle demande 91 millions d’euros à Facebook pour…

BEDBsMeCUAArFdh

Il ne fait pas bon être le géant des réseaux sociaux en ce moment, celui avec le fameux avec le « F » blanc sur fond bleu : après le tapage dû à la suppression de photos d’une femme qui allaitait (et où on pouvait donc apercevoir un bout de sein) ou encore de la non-suppression de quelques photos qui étaient sujettes à polémique, voici que le le site internet américain se retrouve au ban des accusés suite à une affaire somme toute assez « régulière » dans un monde où tout va plus vite et plus loin.

En effet, le nombre d’histoires où une jeune femme, suite à des jeux et photos coquins, se retrouve sur le net dans des positions pas forcément très arrangeantes pour elle ne fait qu’augmenter : difficile d’avoir une semaine ou un mois sans que soit évoquée une affaire dans ce style, où les réseaux sociaux sont bien évidemment incriminés.

C’est donc de nouveau le cas, aux États-Unis, où une femme vivant au Texas demande au géant bleu la bagatelle de 123 millions de dollars (soit 91 millions d’euros), car le site n’avait pas pris en compte ses nombreuses demandes de suppression d’une page plus que gênante pour elle.

L’histoire est simple : la jeune femme avait fini sa relation avec son ancien petit ami, et comme toute fin d’histoire amoureuse, avait disparu des écrans radars de son ancien compagnon.

Sauf que celui-ci n’a pas forcément bien pris la nouvelle, et a donc décidé de se venger : une nouvelle affaire de « revenge porn » allait donc voir le jour, où des photos intimes allaient être dévoilées, bien évidemment sans le consentement de la jeune femme !

Les avocats de celle-ci expliquent que ces « ces fausses photos [la] représentent de manière péjorative, comme une personne agressive sexuellement, ce qu’elle n’est pas« , et que par conséquent le réseau social, qui n’avait pas accédé à ses demandes de fermeture de la page, « doit payer des millions pour violations de la vie privée de ses utilisateurs doit pouvoir protéger leur vie privée également dans des situations de vengeance porno. »

Il aura fallu l’intervention de la police américaine pour que la page soit enfin supprimée…

Le clip sexy le plus hypnotisant du web !!

Une femme qui avait la mémoire longue !!