in

Elle harcèle les urgences pour coucher avec un policier !!

femme-de-menage-sexy

S’occuper des urgences, que ce soit dans un hôpital ou dans la police, c’est une tâche qui est terriblement ingrate, et malheureusement pas assez reconnue à sa juste valeur : on tombe forcément sur des personnes un peu particulières, à qui il est arrivé des choses souvent hallucinantes, et peuvent avoir des comportements eux aussi bien bizarres…

Ce policier américain doit encore s’en souvenir, et a forcément dû devenir la mascotte de son commissariat, vu la mésaventure à laquelle il a été confrontée après s’être rendu sur les lieux d’un soi-disant vol de voiture.

La femme qui appelait n’en était pas à son coup d’essai : c’était un véritable harcèlement en règle, et celle-ci usait et abusait du 911, le fameux numéro de téléphone des urgences, en expliquant qu’ils devaient à tout prix envoyer quelqu’un pour commencer à enquêter sur sa voiture qui avait été volée.

Arrivé sur les lieux, le policier chargé de l’affaire se rend vite compte que quelque chose cloche : la femme en question a l’air sérieusement touché par quelques verres de trop, et titube en le voyant arriver…
Après avoir posé les questions d’usage, le côté bizarre de la situation va encore prendre une nouvelle dimension…

En effet, la femme, quinquagénaire, lui demande s’il est marié, et depuis combien de temps, et dérive très vite en expliquant qu’elle « [n’avait] pas été pénétrée depuis des années » !!

Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, elle s’était rapprochée l’air de rien de lui, et commençait à devenir bien plus tactile, le touchant et lui faisant bien sentir son haleine chargée d’alcool : lorsqu’elle lui prend la main et essaye de la poser sur sa poitrine, c’en est trop pour l’agent de police qui préfère partir, et on le comprend !

Si l’histoire aurait pu se finir sur la fuite du policier, ce n’était pas prévu chez notre quinquagénaire, qui, vexée du comportement de son hôte, rappelle le 911 pour se plaindre : elle explique alors qu' »il a été un parfait gentleman mais quand je lui ai demandé de coucher avec moi, il m’a rejetée et ça m’a rendue folle de colère. »

Sur ces paroles, plusieurs autres agents débarquent chez elle et la mettent en détention, avant qu’elle puisse répondre de ses actes devant un juge, mais aussi évidemment devant un psychiatre, qui aura bien du travail…

maria_montenez_colon

En Grande-Bretagne, on ne sait pas où est son vagin !

Un enseignant plutôt coquin grillé !!