in , ,

Elon Musk participe à des partouzes… à l’insu de son plein gré !

Dans son livre Brotopia, sur les dessous pas si lisses de la Silicon Valley, la journaliste Emily Chang relate les « sex-party » auxquelles se livreraient régulièrement les tauliers américains de la high-tech. Jusqu’ici, pas de quoi fouetter trois pattes à un canard ; les mecs vivent à l’année dans des villas californiennes, ont le compte en banque d’un prince du pétrole et sont, grâce à la culture geek, plus célèbres que des rock-stars, rien de surprenant à ce qu’ils aient fini par adopter leur train de vie.

Ce qui est plutôt rigolo, en revanche, c’est le démenti d’Elon Musk, le patron de SpaceX et de Tesla, un mec qui compte révolutionner l’automobile et le voyage spatial (rien que ça) et qu’on dit avoir aperçu ici et là, lors d’une de ces fameuses soirées « foutre et champagne ».

Le bougre, dont le QI doit tranquillement avoisiner les 250 points, soutient qu’il ne s’était tout simplement pas aperçu qu’il s’agissait d’une partouze, pensant se rendre à une bête soirée costumée chez un collègue, pour laquelle, visiblement, personne n’avait fait d’effort : le costume de Corinne, de la compta, composé en tout et pour tout d’une culotte fendue, était, au mieux, minimaliste, le déguisement de Pinocchio de Fabrice, du service marketing, était franchement limite, et les chewing-gums avait un goût de latex. Imaginez la soirée de merde. Déçu, il a fini par rentrer chez lui à 1h du matin, bien avant d’y voir la moindre interaction sexuelle…

Fabrice et Corinne, pendant l’apéro.

Alors de deux choses l’une, soit le golden-boy est un vilain menteur (Allez, Elon, assume ! C’est pas grave…) soit le type a l’esprit de déduction d’une mouette, ce qui est quand même moyennement rassurant de la part de quelqu’un qui veut nous emmener sur Mars…

Faire du yoga nu, la nouvelle tendance sur Instagram !

Vos photos du matin du 23 Janvier 2018 !