in

Envie d’essayer la sodomie ? Partie 1

Encore un peu taboue, la pratique de la sodomie tend à devenir de plus en plus courante au lit et dans les discussions ! Et pourtant, le sexe ne devrait pas avoir de tabous, les humains sont libres de leur pratiques, tant qu’elles respectent les partenaires. Et même si la sodomie est un terrible sujet sensible pour nos grands-mères, les générations actuelles ont évolué et sont, heureusement, de plus en plus libérées !

Et si vous avez envie d’essayer la sodomie avec votre partenaire, mais que vous avez encore quelques doutes, lisez donc les prochaines lignes pour vous écarter des idées reçues sur cette pratique.

La sodomie c’est par le trou sale ?

Et non, cette pratique n’a rien de dégoûtant. C’est vrai, la pénétration se fait par un endroit où il ne sort pas des fleurs, mais n’ayez pas de craintes concernant le contact de la matière fécale avec le pénis de votre partenaire. Il risque d’y avoir des moments gênants, c’est vrai, mais vous êtes des adultes et vous arrivez intelligemment à passer au-dessus s’il y a une fuite de couleur brune. C’est la nature tout simplement.

La première sodomie ne fait pas toujours mal

Si votre première pénétration n’est pas préparée, c’est sûr et certain que vous allez sentir le chibre passer. Munissez-vous d’un lubrifiant (composé d’éléments naturels dans l’idéal ) et faites-vous titiller l’anus afin d’écarter légèrement l’entrée de votre petit trou. Votre partenaire peut aussi vous lécher ou encore insérer un doigt, ou deux par exemple.

Harry et la main au cul princière !

Photos de tournage d’Anna Polina (J&M Fitness)