in

Et si vous réalisiez votre propre sextape : quelques conseils…

img1

Le sexe, c’est bien et vous le savez, mettre un peu de piment dans vos rapports c’est encore mieux : alors après la séance de strip-tease, les positions du Kamasutra, les sous-vêtements comestibles et autres jeux érotiques, il est une chose que vous pourriez – devriez – faire pour pimenter votre soirée et qui non seulement vous fera passer un agréable moment mais que vous pourrez revoir autant de fois que vous le souhaitez par la suite… Il s’agit en effet d’une sextape.

La sextape, vous le savez, c’est quand un couple se filme lui même en pleins ébats : cependant, n’allez pas, telle une Pamela Anderson, faire fortune avec votre vidéo en prétendant qu’on vous l’a volée pour la mettre sur internet, mais au moins vous garderez de cette soirée un excellent souvenir, une cassette collector (ou une clé USB pour les plus jeunes d’entre-vous) !

Mais avant de vous lancer dans l’aventure, quelques petites règles s’imposent : déjà, principe de base, on ne fait pas de sextape avec un inconnu ou la première venue.

Inutile de vous dire qu’en fait, une sextape ne s’improvise pas et ne se fait qu’avec une personne de confiance.

Ne cherchez pas une caméra super chère, parfois celle de votre téléphone suffira largement : d’une part parce que vous n’allez pas poser la caméra dans un coin de la pièce en espérant qu’elle filme tout, d’autre part parce que vous aurez votre petite caméra au cœur de vos ébats et que c’est quand même le but recherché.
La technique dite du « POV » ou « Point Of View » (Point de Vue) est souvent la plus utilisée par les couples.

Deuxième chose, les scénarios ne servent à rien : vous ne faites pas du cinéma pour Hollywood.

Faites-vous plaisir en filmant, donnez par moments la caméra à votre partenaire et surtout, allez-y au feeling !

Pensez à prendre un sextoy pour plus de plaisir pendant les préliminaires, et ayez tout à portée de la main : ce serait dommage de tout arrêter pour aller chercher ce qui vous manque à la cuisine ou dans la salle de bain, et par la même couper un peu l’ambiance…

Soignez votre tenue, n’hésitez pas, madame, à mettre de la lingerie sexy, peut-être des bas ou une nuisette : en effet, être séduisante est important et vous apprécierez de vous revoir aussi sexy quand vous regarderez la vidéo plus tard.

Restez naturels, c’est-à-dire, faites l’amour comme vous le faites habituellement : inutile pour madame de pousser des hurlements si elle ne le fait pas normalement, inutile pour monsieur de se mettre à traiter sa douce avec des noms d’oiseaux que vous avez vu dans le dernier porno.

N’oubliez pas que vous n’êtes pas dans un film X lisse, scénarisé et sans âme mais bien dans votre intimité.

N’oubliez pas non plus que tout ce qui se dit est enregistré, alors mieux vaut éviter tous les sons parasites comme la radio, la télé ou les réflexions déplacées, tout comme la liste des courses pour le lendemain…

Dernière chose : quand vous aurez fini de filmer, transférez la vidéo sur une clé USB ou un disque dur externe et faites en sorte qu’elle ne soit jamais accessible en permanence à votre ordinateur !

Ce serait balo que des amis ou votre mère tombe dessus par hasard alors qu’elle cherchait les photos du dernier repas de famille !

Si vous pensez ensuite assumer votre vidéo, vous pouvez la poster sur le site historique de Jacquie et Michel (sorti en 1999) où la communauté vous encouragera et où vous vous créerez un tas de connaissances. Sinon, gardez-la au chaud et faites l’amour de nouveau mais…en vous regardant en même temps 😉

Voici les 10 nouveaux anges de Victoria’s Secret !

La position sexuelle du jour : La balançoire en fête