in , ,

Facebook fait la chasse aux émojis coquins !

Pour préserver sa communauté chaste et puritaine (lol), et lutter, juré craché, contre l’exploitation sexuelle, Facebook a décidé de faire la chasse à tout ce qui se rapporte de près ou de loin à une proposition ou à une sollicitation sexuelle. Et quand on dit tout, c’est vraiment tout, comme le précise les conditions d’utilisation mises à jour du réseau social.

Cela comprend évidemment toutes les images pornographiques, les propositions explicites pour des services sexuelles, recrutement de films X et autres massages érotiques, ainsi que la recherche active de partenaires sexuels (à se demander à quoi peut bien servir Facebook, aujourd’hui). Mais ça inclut aussi, dorénavant, toutes les demandes via des « éléments suggestifs ». Le critère a l’air vague, dis comme ça. Eh bien, rassurez-vous, il l’est.

Ainsi, on y retrouve pêle-mêle :

  • Tout contenu qui mentionne ou fait allusion à des rapports sexuels (images, dessins, art).
  • L’argot sexuel régional. Plus de « Carre-la-moi dans le péteux ! »
  • Et, évidemment, les émojis ou séries d’émojis « généralement considérés comme sexuels ou considérés comme sexuels dans le contexte ».

Il va falloir prévenir Mamie, si elle ne veut pas se faire bannir pour un rébus sur sa salade d’aubergine

Pourquoi aller au sex-shop en couple ?

Je tombe sur son porno. Que faire ?