in ,

Grapefruiting, et si on se faisait un pamplemousse ?

Comme son nom l’indique, le grapefruiting consiste à pimenter sa vie sexuelle à l’aide d’un fruit. Mais pas n’importe lequel ! En effet, l’heureux élu qui accompagnera vos nuits torrides et dont vous ne pourrez plus vous passer n’est autre que le pamplemousse ! À l’approche de l’été voici quelques conseils pour l’utiliser autrement que dans vos salades de fruits !

La première règle sera de placer votre pamplemousse à température ambiante afin de le rendre juteux et de détendre sa chair. Couper les extrémités du fruit puis réaliser un grand trou au milieu de celui-ci. Vous l’ajusterez en fonction de la taille de votre pénis. Pour réaliser ce petit jeu, il est nécessaire que votre sexe soit en érection. N’hésitez donc pas à commencer les préliminaires avant de passer à l’acte !  Vous pourrez ensuite glisser votre pénis dans le pamplemousse et réaliser des va-et-vient avec le fruit.

Toutefois nous vous déconseillons cette pratique si vous avez des plaies, une peau fragile ou abimée au risque de ressentir une brûlure due à l’acidité du fruit. Il n’est également pas recommandé de faire couler le jus du pamplemousse dans l’anus ou à l’intérieur du vagin. Par précaution, n’oubliez pas de vous nettoyer le sexe avant d’envisager une pénétration…

Et si vous rajoutiez le pamplemousse à la liste de vos cinq fruits et légumes par jour ?

 

Bronzage du périnée : la nouvelle tendance douteuse d’Instagram

Tournage : Sodomie pour les rebelles