in

Grosse poitrine + talons hauts : les hommes seront plus aimables avec vous mesdames !!

alyssa_miller_lingerie_jacob_chic_elegante_talons_aiguille_port_tete_hautain_peau_ambree_teintes_foncees_guepiere_vernis_ongles_noir_ombre_sol_portes_sp027_resize

Après des études qui avaient fait débat, notamment à propos du physique « parfait » que les femmes devaient avoir pour que les hommes s’arrêtent pour les prendre en stop, revoici le fameux Nicolas Guéguen, chercheur de l’université de Vannes, qui arrive avec de nouveaux résultats mêlant talons hauts, grosse poitrine et amabilité de ces messieurs envers ces dames.

Si ses études peuvent paraître un poil misogynes, sachez que le scientifique ne sort pas ces résultats d’un chapeau comme un magicien en sortirait des colombes : c’est le fruit d’observations qui ont été faites directement sur le terrain, avec des expériences bien précises et bien cadrées.

Voici ce que notre cher Nicolas a réussi à faire ressortir de celles-ci : tout d’abord, expliquons les différentes recherches, et sur quoi elles étaient basées.

Il a donc demandé à une jeune femme de se présenter à une série d’hommes, avec comme prétexte un sondage, tout d’abord avec des chaussures plates, puis avec des chaussures à talons (5 puis 9 centimètres) : à votre avis, quand les hommes ont le plus répondu aux questions de la demoiselle ?
Lorsqu’elle portait des talons hauts…

Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, car il sentait qu’il tenait un truc, il a tenté une autre expérience, cette fois-ci dans un bar, mesurant le temps qu’il fallait à la jeune femme pour être abordée par un homme lorsqu’elle portait des talons, par rapport à quand elle n’en portait pas.

Bingo ! Une fois de plus, les chaussures plus hautes semblaient jouer un rôle : 7 minutes de moyenne pour se faire aborder en talons, contre presque le double (13 minutes) pour des chaussures plates !

Partant de ces deux constats, pour en avoir le cœur net, Nico (c’est un pote désormais) tentait une dernière expérience, où une demoiselle, à plat puis en hauteur, laissait tomber un gant dans une rue passante : 30% d’hommes de plus se baissaient et rapportaient les gants à la jeune femme quand celle-ci portait des chaussures… A talons !

Sentant le vent de la suspicion arriver, il a tout de même déclaré qu’avant de valider définitivement ces observations, il voulait encore réaliser deux-trois petites choses : on a hâte de voir !

Etudier le porno à la fac ? C’est possible !!

Beshine, une femme qui ne manquera jamais d’air !!