in

Homme ou femme : qui trompe le plus ?

infidelite-mari-trompe-mariage-confiance-sexe-femme

En voilà un sujet sur lequel personne n’est d’accord : qui trompe le plus entre l’homme et la femme ? Pas de panique, on est là pour vous éclairer, le tout avec des chiffres bien réels 😀

C’est un célèbre site de rencontres extra-conjugales qui a livré les résultats d’une étude menée par IPSOS, et les résultats sont plutôt surprenants comme vous allez le voir ! L’enquête, elle, a été menée sur 819 Français et Françaises, âgés de 18 à 65 ans.

Commençons donc par les hommes ! Chez ces derniers, on compte 21% d’infidèles, ce qui est tout de même moins élevé que ce que l’on pourrait croire. Parmi ces hommes infidèles, 25% affirment que la tromperie a eu lieu entre 3 mois et 1 an de relation, généralement lorsque la routine commence à s’installer au sein du couple. La pire des périodes elle se situe passé les 3 ans, avec 33% d’hommes qui fautent. Mesdames qui nous lisez donc, pensez à pimenter un peu votre vie sexuelle pour essayer de réduire au maximum les risques (même si parfois, même avec toute la bonne volonté du monde, c’est impossible).

Côté femmes, 22% des interrogées avouent avoir été infidèles, souvent par « peur de l’engagement ». Les femmes battent donc de peu les hommes à ce niveau là. Mais le plus intéressant reste passé les 5 ans de vie commune, où 37% de ces dernières reconnaissent avoir fauté. La raison principale serait le fait qu’elles se sentent moins regardées, moins aimées… Et qu’elles souhaiteraient retrouver la passion du début, d’être désirées à nouveau. Messieurs, vous avez donc ici un bon indice de quoi faire pour limiter vous aussi les risques de votre côté 😉

Conclusion ? On peut dire que les femmes trompent tout autant que les hommes (même un peu plus), fini donc le fameux cliché « les hommes trompent plus que les femmes » 😀 . Cependant, les raisons d’aller voir ailleurs sont, elles, bien différentes : hommes et femmes ont des attentes différentes. Le seul gros point commun que l’on peut y trouver est donc la routine. Ne jamais considérer l’autre comme acquis(e) et, soi-même, ne jamais se montrer acquis(e) : c’est le meilleur des moyens pour conserver la « flamme » du désir et éviter – pour beaucoup – l’impardonnable.

Découvrez les 20 plus belles surfeuses au monde ! (Partie 1)

La dépendance au porno serait un mythe !