in , ,

Il découvre l’orgasme prostatique, sur les conseils de son médecin.

C’est la séquence « Allo, docteur ? » Un Britannique d’une soixantaine d’années souffrait d’une infection urinaire appelée prostatite, une inflammation de la prostate, comme son nom l’indique. C’est alors qu’il s’est vu prescrire par son médecin, en plus d’un médicament, des séances régulières de massage prostatique à l’aide d’un sex-toy. Personnellement, j’ai tendance à me méfier des toubibs qui me disent d’aller me faire enculer, mais les faits leur donnent indubitablement raison.

Notre voisin outre-Manche a non seulement vu sa condition s’améliorer mais s’est quelque peu découvert par la même occasion, grâce à ce traitement. Comme beaucoup d’hommes, monsieur s’est révélé très sensible à la stimulation de la prostate, au point de se déclencher d’incontrôlables orgasmes à chaque fois qu’il se soignait. Le soixantenaire a fini par développer une addiction à cette posologie tout à fait particulière et dit, aujourd’hui, ne plus pouvoir se passer de son masseur prostatique. La communauté scientifique, qui rechigne à investiguer ce domaine pourtant fascinant qu’est le plaisir anal chez l’homme, a beaucoup de mal à expliquer l’origine du telle addiction.

Comme quoi, les médecines alternatives regorgent de bienfaits insoupçonnés…

L’homme au second plus grand pénis du monde accuse le recordman de triche

Elle envoie par accident son plan pour tromper son petit ami à… son petit ami