in

Il filmait les galipettes de ses compères étudiants…

blake-lively-nude-4

Peut-être voulait-il ensuite candidater pour devenir caméraman chez Jacquie et Michel et ainsi exercer ses talents et sa passion pour les films pornographiques ?

Ou alors était-ce tout simplement un petit malin voyeur, qui, peut-être frustré de ne pas avoir de vie sexuelle comme tous les étudiants ou presque de son université, avait décidé de se rincer l’œil et de se faire des soirées cinéma chez lui en rentrant ?

Comment se sont déroulés les faits ? Voici la petite histoire du voyeur chez les étudiants

Tout commence lorsqu’un élève de l’université de Louisiane, aux États-Unis, se promène dans les couloirs de sa résidence étudiante, et entend une fille crier.

Ni une, ni deux, se sentant pousser les ailes d’un chevalier blanc, et flairant toute la gloire que pourrait lui apporter de sauver une fille en détresse (mais au-delà de la gloire, c’est surtout de se la taper qui l’intéresserait !), il se rapproche de la chambre en question et trouve donc cette pauvre étudiante, non pas en détresse, mais bien en pleine partie de jambes en l’air avec un autre chevalier et sa lance !

Sûrement déçu par la situation, mais tout de même excité par la vision et les gémissements de la jeune femme, il décide, puisqu’il y est, de ne pas perdre son temps et sort alors son téléphone portable et commence à filmer la scène.

La technologie aidant, il poste les photos et la vidéo sur les réseaux sociaux sur lesquels il est inscrit, et où la majorité des étudiants de son université le sont aussi.

Les images et la scène font donc le tour de la fac, et même si les contenus sont supprimés au bout de 30 minutes seulement, les deux pauvres étudiants sont devenus la risée du campus !
Surtout le pauvre partenaire de la jeune femme, qui a bien pu se faire remarquer auprès de ses assistants : bonjour la crédibilité après ça…

Et le cameraman dans cette histoire ? Et bien il s’est fait dénoncer par un des assistants de l’étudiant pris en flagrant délit d’amusement, et a été ainsi convoqué par la police, pour des explications (et peut-être un visionnage de la vidéo, mais uniquement pour définir la gravité de la situation hein ?) un peu plus poussées.

Le résultat : 7500 $ d’amende, contestées par le jeune homme car il estimait que les personnes filmées n’avaient pas le droit à l’intimité du moment où elles le faisaient dans la salle de bain…

Il y en a vraiment qui n’ont pas peur du ridicule.

Il se masturbe devant elle… et revient lui demander un stage !

Dallas comme vous ne l’avez jamais vu !