in

[INTERVIEW] Kris Bakelit : « Le X, pour moi, c’est un terrain de jeu ! »

Kris Bakelit revient de Prague avec deux longs métrages très prometteurs pour le label J&M Élite. Ce réalisateur hors norme, qui navigue entre pub, films traditionnels et porno, impose dans chacune de ses prods un style incomparable. Interview sans langue de bois.

TU VIENS DE RENTRER DE PRAGUE OÙ TU AS TOURNÉ DEUX FILMS POUR J&M ÉLITE. CE SONT DES FILMS SCÉNARISÉS ?

En fait, ils sont davantage conceptualisés que scénarisés. En République tchèque, je travaille avec des Allemands, des Américains et des Russes. Plutôt que d’essayer de les faire parler en français ou de les doubler, j’ai préféré opter pour la voix off. J’ai mis au point ce système dans mon film Conte de Fesses (qui parodiait les contes de Noël pour adultes), dans lequel la voix off faisait le lien entre les saynètes. Pour réaliser un vrai film scénarisé, je préfère disposer de plus de temps et d’argent. Quand je fais un film pour Canal, les contraintes sont différentes. Je choisis mes acteurs pas seulement pour leurs capacités physiques, mais aussi pour leur potentiel dramatique ou comique… Enfin, surtout comique !

TU PRÉFÈRES TOURNER À PRAGUE ?

L’Europe de l’Est, que ce soit Prague ou Budapest, permet de disposer d’un panel de jeunes filles plus important que ce qu’on a en France. Je trouve que les Françaises sont beaucoup moins, disons… télégéniques. Je travaille avec des agences tchèques, je suis assuré de travailler avec des gens de confiance.

TU N’AS DONC ENGAGÉ AUCUNE FRANÇAISE ?

Si, Rose Valérie, et Alice Axx. Alice n’est pas très connue, elle est métisse comme Rose Valérie, et arbore beaucoup de tatouages. Je l’ai transformée en reine du glamour. Il suffisait de pas grand-chose ! En plus, elle est très pro, très consciencieuse.

LES FILLES PROFESSIONNELLES SONT RARES, EN FRANCE ?

Quand j’ai débuté, j’en ai connues quelques-unes : Emy Russo, Sabrina Sweet, Lana Fever. Je les adorais, c’était de vraies copines, mais aujourd’hui elles ne sont plus là. Il reste Ana Polina, qui est toujours très bien.

TU VEUX DIRE QU’AUJOURD’HUI, LA RELÈVE N’EST PAS ASSURÉE ?

C’est vrai qu’il n’y a plus grand monde, mais comme le dit mon ami Tony Carrera, les filles arrivent dans le porno par cycles !

ATTENDONS LE PROCHAIN CYCLE ALORS…

Exactement ! Et en plus, certaines filles ne veulent pas travailler pour J&M Élite, par pur snobisme ! Elles ne se rendent pas compte des nouveaux budgets de Jacquie et Michel, du partenariat avec Canal+ … Ce n’est pas plus mal d’ailleurs. Ça me fait penser à cette petite bourgeoise
d’Aix-en-Provence, qui pense qu’elle va réussir à gérer son image, tout en crachant dans la soupe… Des gens comme ça, non merci ! [Nous ne publierons pas le nom de la personne
dont Kris Bakelit parle. Au lecteur de deviner, NDR]. Quand on fait du cul, on fait du cul, point.

COMMENT SE PASSE TA COLLABORATION AVEC JACQUIE ET MICHEL ?

Jacquie et Michel ont fait un pari osé et sont en train de le gagner. Moi, je leur tire mon chapeau. Nous travaillons dans une relation vraiment franche. Ils me laissent carte blanche, et j’essaie de ne pas les décevoir.

TU VIENS DU CINÉMA TRADITIONNEL ?

Oui, je ne fais des incursions dans le X que tous les quatre ou cinq mois. Quand les beaux jours reviennent, j’en fais un peu plus, car on profite au mieux de la lumière. Le reste de l’année, je travaille en free-lance dans la publicité.

C’EST POUR CELA QU’ON NE VOIT JAMAIS TON VISAGE ?

Tout à fait. On ne voit pas non plus les visages des gens de mon équipe.

TOI QUI VIENS DU TRADITIONNEL, QU’EST-CE QUI T’INTÉRESSE DANS LE X ?

J’ai envie de me marrer un peu. Je ne dis pas que c’est drôle tout le temps sur les tournages, parce que j’ai souvent du mal à recruter, et à travailler avec une équipe technique solide et pérenne. Mais ce qui me plaît surtout, c’est que j’ai carte blanche. C’est comme si on me donnait la possibilité de faire des courts ou des moyens métrages, en expérimentant des caméras et des techniques de lumière, tout en étant payé ! Que demander de plus ? Le X, pour moi, c’est un terrain de jeu !

LE X A TOUJOURS ÉTÉ UN TERRAIN D’EXPÉRIMENTATIONS, HISTORIQUEMENT…

Oui, si l’on revient aux années 70 et 80, les réalisateurs de X venaient tous du traditionnel. Ou alors, ils continuaient leur activité tout en faisant du porno à côté. D’abord pour gagner de l’argent, mais aussi pour le plaisir d’expérimenter certaines techniques. Dans le porno français, certains films sont incroyables ! Je pense, par exemple, aux premiers films de Jean-François Davy, ou les premiers films de Pierre Reinhard. Aujourd’hui, je pense que l’on peut continuer à expérimenter des choses. À condition de se casser un peu la tête !

LES GENS DU TRADITIONNEL SONT TRÈS RARES AUJOURD’HUI DANS LE PORNO…

C’est vrai que nous sommes très peu. À part moi, je pourrais citer Nathan Blake, qui est Anglo-Belge. En plus, les gens du X se méfient de nous. Parce que nous ne sommes pas là tout le temps. Je me suis fait des ennemis ! Le milieu du porno, c’est un peu la cour d’école. Mais moi, leurs guéguerres, je m’en fous.

TU APPRÉCIES LES GENS DE CE MILIEU ?

Oui, j’y ai de très bons amis, notamment Ana Polina et Tony Carrera. C’est un milieu où l’on rencontre des gens hors norme.

QUELS SONT LES SUJETS DE TES DEUX DERNIERS FILMS ?

Le premier raconte l’histoire d’une psychanalyste. C’est l’occasion de faire de nombreuses digressions sur les fantasmes des gens, et de les illustrer. Ce film ressemble un peu à celui que j’avais réalisé pour Canal+, Ma part d’Ève.

TU AS DÉJÀ UNE IDÉE DES TITRES ?

J’ai pensé à Pulsions bourgeoises. Un préjugé tenace veut que les gens qui entreprennent une psychanalyse sont plutôt friqués et désœuvrés (rires). Et puis j’adore le côté 70’s de ce titre ! L’autre film raconte l’histoire de l’élaboration d’un parfum qui rend les gens fous de désir. C’est complètement absurde et très drôle ! Le film s’appellera Envoûtées. L’actrice principale est Rose Valérie, les autres sont Tchèques.

AS-TU ÉTÉ MARQUÉ PAR DES MOMENTS PARTICULIERS PENDANT CES TOURNAGES ?

Oui, je me souviens d’une scène dialoguée entre Rose Valérie et un patient, joué par « Tarzan », un acteur très connu en République tchèque. Comme il ne parle pas français, il ne faisait que du labial, et moi, je le doublais, en direct ! Ce qui a provoqué des fous rires incontrôlables sur le plateau ! C’était comme un spectacle de ventriloque, mais avec une personne vivante !

À PART ROSE VALÉRIE, TOUT LE CASTING EST TCHÈQUE ?

Non, j’ai pris une star américaine, Dillon Deyke, et Franco Roccaforte, qui est très célèbre aussi. Il a travaillé longtemps avec Rocco. Je prendrai plus de Français la prochaine fois.

D’AUTRES PROJETS AVEC J&M ?

Oui, mais je ne peux pas en parler pour l’instant !

COMMENT VOIS-TU L’AVENIR DU PORNO ?

L’avenir du porno, ce sont des plateformes comme celles de Jacquie & Michel. Les vidéos seront de plus en plus à la carte, comme les programmes télé.

LE PORNO SOUFFRE BEAUCOUP DE LA CONCURRENCE DE TUBES…

Oui, mais les tubes ont tellement de débit qu’ils peinent à proposer des contenus valables en termes de qualité d’image. La génération qui arrive sera habituée à la HD et bientôt à la 4K. C’est pour cela que les plateformes de qualité ont de l’avenir. Il serait intéressant de créer des
plateformes avec du contenu érotique, constituant un appel d’offres pour se rendre ensuite sur un portail vraiment porno. Selon moi, il faut donc faire plus de soft. C’est peut-être le moyen de conquérir un public de couples et de femmes. Ce sont des gens que l’on néglige beaucoup, et qui consomment énormément de porno. Dans d’autres pays européens, des réalisatrices produisent à la fois des films soft et hard, et ça fonctionne très bien. Je pense à Erika Lust, par exemple. Il faut arrêter de dire que le porno, ce n’est que pour les mecs seuls ! J&M ont compris l’importance du marketing. Le marketing crée la demande. Avec des produits pour amateurs, on ne peut pas tenir longtemps. Ça fait vingt ans qu’on se tape du pro-am, maintenant ça suffit ! Il faut proposer de la qualité.

Retrouvez la suite de cet article dans le magazine JACQUIE ET MICHEL MAG N°4

Lire la suite

Commentaires

Loading…

Commentaires

commentaires

Découvrez la collection de lingerie BDSM de Rihanna !

Ce soir à Osny (95), les pompiers se la jouent Magic Mike !