in

Interview : La vie privée des actrices X, le porno, par derrière.

Avec l’industrialisation du porno, le statut de star du X a fini par disparaître. Les actrices porno sont devenues des starlettes éphémères, et relativement accessibles. Néanmoins, la profession fait encore fantasmer, et l’on se pose toujours les mêmes questions sur ces travailleuses du sexe : quelle est leur sexualité, en dehors des plateaux de tournage ? Comment arrivent-elles à concilier leur vie de famille et leur carrière ? Comptent-elles parler, plus tard, de leur métier à leurs enfants ?
Interviews croisées de quatre actrices en activité : Catalia Mia, Rachel Adjani, Julie Valmont, Valentina Ricci, et d’une jeune retraitée du X, Élodie (son vrai prénom)…

QUELLES CONSÉQUENCES A EU CE CHOIX PROFESSIONNEL SUR TA VIE PRIVÉE ?

Catalya Mia : Nous sommes tous les deux dans ce métier, mon mari filme, les montages se passent à la maison, donc cela peut devenir pesant et influer sur la libido. Alors on a besoin de se changer les idées, de sortir, voir des amis…

Julie Valmont : Nous étions libertins avant le X, nous le sommes toujours, mais le X nous a donné envie de nouvelles expériences. Nous étions déjà un peu barges avant, nous le sommes encore plus !

Valentina Ricci : Cela m’a apporté de l’épanouissement, car j’exerce le métier qui me correspond, et pour le moment, je n’ai subi aucune conséquence négative.

Élodie : Maquée très jeune avec un mec plus âgé que moi, nous avons pratiqué l’échangisme assez tôt, et dès mes 18 ans, le défi a été de tourner un film. Je me suis mise très vite à fond dedans, oubliant vite de prendre soin de mon couple. J’ai donc un peu laissé tomber mon compagnon de l’époque, pour me perdre dans des relations « one shot ». Puis j’ai rencontré mon compagnon
actuel. Il m’a posé l’ultimatum : soit lui, soit le X. Alors j’ai choisi et cela fait trois ans que je suis heureuse dans ses bras, non sans peine. Pour un homme, accepter que sa femme ait eu autant de partenaires, que des vidéos circulent encore, c’est difficile…

Retrouvez la suite de cet article dans le magazine JACQUIE ET MICHEL MAG N°4

Lire la suite

Si vous aimez les bébés phoques, ne jetez plus vos capotes aux WC !

Toutankhamon, pharaon cochon ?