in

Ivre, il se trompe de maison… Et de femme !!

femme-au-lit-triste

Quand on dit qu’il faut boire l’alcool avec modération, ce n’est pas uniquement pour votre santé : si vous devez reprendre le volant après la soirée, ou encore rentrer chez vous par des rues un peu animées, il vaut mieux être en état pour ne pas faire de bêtises, voire même ne pas provoquer un drame…

Mais si on vous dit également de ne pas trop forcer sur la picole, et de trouver ce fameux modération dans la soirée (toujours difficile, peu de gens le connaissent ce zèbre !), c’est pour éviter de vous retrouver devant un tribunal, à répondre d’une situation dont vous êtes l’auteur mais que vous n’avez absolument pas voulu créer, ou pire, dont vous ne vous souvenez plus !

C’est ce qui est arrivé à cet homme originaire de l’Hérault, à qui il est arrivé une mésaventure qu’on ne souhaite à personne, et qui devait répondre de celle-ci devant le tribunal de Béziers : alors qu’il rentrait d’une soirée très arrosée avec des amis, il a fait une petite erreur de jugement qui va lui valoir assez cher…

En effet, déambulant tant bien que mal dans les rues de la ville où il se trouvait, l’homme croit reconnaître sa maison, et commence alors à se dire qu’il serait plutôt pas mal qu’il ouvre pour monter se coucher, histoire de cuver…

Il réussit donc à entrer, et rejoint sa chambre où sa belle est censée l’attendre : il se met donc à l’aise, se laisse habilement tomber dans le lit, et souhaite une bonne nuit à sa chère et tendre par des petites caresses sur les fesses.

Problème : les fesses de la dame en question ne sont pas celles de sa chérie, mais bien d’une femme complètement inconnue !

Se réveillant du fait de ces petites attentions pas forcément prévues, la pauvre femme se met à crier, ce qui pousse notre homme à prendre ses affaires et à sauter par la fenêtre !!

On ne sait trop comment, mais il est retrouvé quelques temps plus tard par la police, et il est logiquement convoqué devant le tribunal pour tentative de viol, violation de domicile et agression sexuelle tout de même !

Ce à quoi il répondait à la cour : « J’étais tellement bourré que je ne me suis pas rendu compte que je n’étais pas chez moi. Quand j’ai voulu me mettre au lit, je me suis glissé sous les draps et j’ai touché les fesses de celle que je croyais être ma compagne. Elle a poussé un énorme cri, j’ai eu très peur et j’ai pris la fuite par la fenêtre. »

L’histoire lui aura tout de même coûté 6 mois avec sursis, 500€ d’amende et 1000 de dommages et intérêts

Mais la question essentielle qui se pose ici, c’est comment a-t-il fait pour rentrer dans cet appartement alors qu’il n’avait pas les clés ?!

Il la quitte, elle lui explose littéralement les parties !!

Un tampon usagé à 1 900 euros !