in

Jacques a dit : « s’il vous plaît, baisez ma femme ! »

La fameuse formule « Merci Jacquie & Michel ! » est toujours portée par une voix féminine. Mais on oublie que, derrière certaines amatrices, se cache parfois un homme. C’est le cas pour la belle Rebecca Volpetti, dont les frasques sexuelles sont organisées et encadrées par son pygmalion, un mystérieux personnage dont on ne connaîtra que le prénom : Jacques.

Les compagnons des amatrices de J&M restent en général en retrait, et cela peut se comprendre, car leur profession et leur vie familiale les autorisent rarement à assumer la très grande médiatisation qu’apporte inévitablement une présence dans une scène. On les aperçoit parfois, floutés, ou en arrière-plan. Le cas de Jacques, 53 ans, est particulier. Compagnon de la belle italienne Rebecca Volpetti, il n’a jamais voulu montrer son visage à la caméra. Et pour cause : l’homme jouit d’une certaine visibilité média-tique. Nous n’en dirons pas plus. Dans la scène intitulée Rebecca s’exécute on n’entendra que sa voix au téléphone. Dans Bombe soumise, on ne verra que son corps, et ses mains apprêtant soigneusement Rebecca avant de la livrer à ses étalons.

C’est Jacques lui-même qui a contacté Luka, réalisateur chez J&M, pour qu’il lui trouve deux hardeurs très bien membrés. S’il veut que la scène soit filmée, il ne tient pas à y assister, préférant s’exciter avec sa compagne à la maison, en regardant la vidéo SVP, baisez ma femme, a-t-il simplement glissé avant de s’éclipser. Dans la scène Bombe soumise, c’est Jacques que l’on voit en train de choisir sa lingerie et lui bander les yeux, avant de quitter sa chambre d’hôtel, laissant notre Italienne nue, seule et tremblante d’excitation.

Passionnée par la langue française et par la philosophie, Rebecca craque pour les intellectuels, et les hommes mûrs en particulier. C’est pourquoi elle ne pouvait que se montrer subjuguée par le charisme de son directeur d’études à l’université. Leur rapport de professeur à élève a rapidement évolué pour se transformer en une relation de maître à soumise, dans laquelle la jolie Rebecca semble s’épanouir.

Si l’on ne comprend pas que l’on a affaire à un vrai couple, ces situations peuvent sembler dérangeantes. Pourtant, Rebecca ne subit aucune contrainte. Elle adore la sexualité plurielle, mais son plus grand plaisir consiste à satis-faire son homme. Comme toutes les soumises, c’est elle qui, malgré les apparences, contrôle le jeu. Et la sexualité de leur couple relève d’une rare synergie. Ils inventent des situations toutes plus perverses les unes que les autres, pour satisfaire les fantasmes de Jacques, et les appétits sexuels plus concrets de Rebecca. Rien ne plaît tant à Jacques que de retrouver sa jolie soumise épuisée par les assauts de ces inconnus, et de se délecter de ses récits cochons.

Retrouvez la suite de cet article dans le magazine JACQUIE ET MICHEL MAG N°11

Lire la suite

Les confessions très sexe de Jada Pinkett Smith !

Ils forniquent sur le capot d’une voiture !