in

Jugée trop sexy pour être ingénieure !!

florencia-antara-ingenieure-web-57954_w1000

C’est une histoire qui démontre bien que l’égalité homme-femme a encore du travail pour arriver à devenir incontournable dans l’esprit collectif : il reste toujours, dans l’esprit de certains mâles, quelques niches qui ne doivent absolument pas être touchées par ces dames, et qui doivent rester absolument entre les mains des hommes pour que cela fonctionne correctement…

Une développeuse web confirmée, et plutôt sexy, a pu être confrontée à cette façon de penser à ses dépens,  alors que démarrait une campagne de publicité de l’entreprise pour laquelle elle travaillait : en effet, un réseau social bien connu mettant en relation des professionnels propose, contre une rétribution, de mettre en place des publicités pour se faire connaître en tant que firme, et ainsi accroître son réseau.

L’idée était simple : l’entreprise en question avait pris des photos de profil de ses employés pour imager sa campagne, et notamment celle de sa développeuse web, il est vrai très jolie et sexy.

Sauf que pour ce réseau, quelque chose clochait : c’était trop beau pour être vrai, que cette si jolie dame soit une développeuse web confirmée !!

Alors au lieu d’essayer de contacter l’entreprise pour se faire une idée et décider ensuite de oui ou non suspendre la campagne, le réseau social a carrément pris la décision de supprimer la photo en question, mais aussi le compte de la pauvre employée qui n’avait rien demandé !

La société en question a donc réagi et demandé à ce que tout soit remis en ordre, mais s’est heurté à une fin de non-recevoir, comme l’explique son directeur : « En fait, ils croient dur comme fer que les femmes dans nos publicités offensent leurs utilisateurs et leur portent préjudice. Je ne peux pas y croire. »

Un responsable de la publicité du réseau social aurait d’ailleurs répondu à l’entreprise que « des membres […] se sont plaints des images de femmes que vous utilisiez » : il est donc clair que les utilisateurs eux-mêmes auraient trouvé suspect qu’une si jolie femme soit une pro dans son domaine

Après des réclamations d’explications, la société s’est retrouvée elle-aussi devant un problème de taille : son compte sur le réseau social avait lui aussi été supprimé, sans raison valable, comme pour essayer de les faire taire…

Refusant de se laisser faire, l’entreprise a finalement pu récupérer son compte : le site pour les professionnels a quant à lui plaidé « une simple erreur« …

La campagne de prévention suisse très hot contre le SIDA !!

Quand la Justice mesure les parties génitales d’un accusé !!