in , ,

La France éliminée de l’Euro : la faute à l’abstinence sexuelle ?

Battue aux tirs au buts par la Suisse après un match renversant, la France quitte l’Euro 2020 par la petite porte dès les huitièmes de finale malgré un statut de favori de la compétition. Et si c’était la faute à l’abstinence imposée aux joueurs ?

À cause de la crise sanitaire, les restrictions autour des équipes engagées dans l’Euro de football sont nombreuses et les joueurs vivent dans une véritable bulle sanitaire afin d’empêcher toute contamination qui entrainerait une quarantaine. Depuis le début de la préparation, les membres de l’équipe de France étaient ainsi interdits de voir leurs proches et encore moins de les toucher, une situation pesante pour des jeunes hommes en pleine force de l’âge. Surtout que ces protocoles étaient différents selon les fédérations et que les joueurs espagnols ont par exemple pu accueillir leurs femmes sur le camp de base.

« On ne peut toucher personne, même nos familles. C’est comme ça pour cet Euro. C’est dur pour tout le monde, les joueurs et le staff. Mais il faut l’accepter. » Antoine Griezmann

Habituellement, les joueurs avaient deux occasions de passer une nuit avec leurs compagnes lors des compétitions internationales : après la phase de préparation et après le troisième match de poules. Un moment propice à la sensualité qui permettait de se vider la tête et oublier la pression de la compétition pour quelques heures, en plus d’évacuer les tensions qui se créent immanquablement dans un groupe qui vit ensemble 24h/24.
On l’a vu lors du match France/Suisse, la tension était palpable entre les Bleus, qui se sont invectivés à plusieurs reprises pendant la rencontre. Un peu de sexe aurait-il pu empêcher ça ? Pour Jean-Pierre Paclet, médecin de l’équipe de France, il faut relativiser sans pour autant occulter ce facteur. « Cela peut être gênant pour certains, tout dépend du tempérament des joueurs mais ça ne passe pas au premier plan lors d’une compétition internationale (…) Le lien entre les performances et la sexualité des sportifs de haut niveau fait l’objet de multiples théories mais il n’y a rien d’établi. Il existe des légendes ou des a priori sur le fait d’avoir des relations ou pas à l’approche d’un match. Mais il n’y a aucune justification scientifique réelle.« 
L’exemple chilien ?
Le 21 juin dernier, 7 joueurs de l’équipe du Chili, nation qui participe actuellement à la Copa America, auraient fait venir des prostituées à leur hôtel. Une petite entorse au règlement sanitaire qui n’a pas empêché les joueurs de se qualifier en quart de finale. Si la Roja parvient à battre l’ogre brésilien samedi 3 juillet, les Bleus auront peut-être un exemple à suivre pour les prochaines échéances…

Attaqué par un gode volant pendant la campagne municipale

JM TV : Les programmes de juin et juillet