in , , ,

La masturbation, bientôt prescrite par les médecins ?

Est-ce que la pignole pourrait être prescrite par votre bon docteur ? D’accord, l’idée semble absurde, d’autant que la plupart des gens n’ont pas besoin d’une ordonnance pour s’accorder occasionnellement, voire très régulièrement, un petit cinq contre un. Et pourtant, l’activité sexuelle, même en solo, est unanimement reconnue par le corps médical comme bénéfique pour le corps et l’esprit, notamment pour soulager le stress.

C’est ainsi que le fabricant de sextoys britannique Lelo UK a pris l’initiative d’envoyer une lettre ouverte au Département de la Santé du Royaume-Uni, pour inviter le National Health Service à prescrire des séances de masturbation aux patients, dans le cadre d’un programme d’amélioration du bien-être des sujets de Sa Majesté.

Si l’on flaire évidemment le coup de communication et la campagne marketing à des kilomètres, de la part d’une entreprise qui espère sans doute voir un jour ses accessoires sexuels remboursés par l’assurance maladie, avouons tout de même que le projet à quelque chose de séduisant. Ça ne vous dirait pas, vous, de prendre un arrêt maladie « branlette », pour cause de traitement lourd de votre anxiété ? Puis, il faut admettre que la posologie aurait une sacré gueule : « Nous disons donc une petite pougnette matin, midi et soir, ainsi qu’un massage tantrique en traitement de fond, une fois par jour, jusqu’à rétablissement total. »

Est-ce normal de rire ou de pleurer après l’orgasme ?

Marée de zobs sur une plage californienne