in , , ,

La NASA va (encore) envoyer des nudes aux Aliens

Que fait-on lorsqu’on se sent seul et désœuvré au beau milieu de la nuit, avec pour seule consolation l’immensité de l’univers constellée d’étoiles inaccessibles ? Bah, on envoie des nudes, pardi, comme autant de bouteilles à la mer, avec l’espoir d’être perçu comme suffisamment désirable pour organiser une rencontre par cet autre mystérieux et séduit malgré lui par cette proposition hasardeuse. La NASA est en fait cet ado boutonneux qui sextote à 3h du mat’ sur des réseaux pas fréquentables.

Pour le projet Beacon of the Galaxy, ou « phare de la galaxie » en français, l’agence spatiale états-unienne tente une nouvelle fois de signaler notre présence aux civilisations extra-terrestres, par le biais d’un signal radio émis en code binaire, supposément le langage le plus universel possible. Et outre les banalités d’usage dans le cadre d’une communication inter-planétaire, comme une représentation visuelle de notre ADN à double hélices ou un Google Maps de notre système solaire, elle n’a pas pu s’empêcher d’inclure l’image d’un homme et d’une femme à poil, qui font coucou. On voudrait inviter E.T. à une partouze qu’on s’y prendrait pas autrement…

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’on se la joue « queutards de l’espace« , puisque dès les expéditions Pioneer 10 et 11 de 1972 et 1973, la NASA avait vissé dans la capsule une plaque montrant un couple la craquette à l’air. Ça a le mérite d’être clair…

Au moins, lorsque dans quelques siècles les petits gris et autres xénos débarqueront sur notre belle Terre ravagée et inhabitée, ils ne seront pas surpris de découvrir les montagnes de pornographie que nous avons laissées derrière nous

Sex Island : réservez des vacances inoubliables !