in , ,

La tendance en matière de rasage de couilles…

N’en déplaise aux gardiens de la virilité rustre et hirsute, les hommes sont coquets. Il n’y a qu’à voir la proportion d’hommes qui s’appliquent régulièrement et tacitement à débroussailler le paysage autour de leur éminence : 60%. Dans le silence coupable de notre société, pratiquement deux tiers des mâles, rasoir contre les couilles, s’évertuent avec assiduité à donner une forme présentable à leur toison pubienne pour le plaisir restreint des quelques « happy few » qui auront la chance de l’admirer. Et personne n’en parle…

Pour s’élever contre cette omerta entretenue autour de la déforestation testiculaire, il est de notre devoir d’apporter quelques éléments d’informations aux esthètes de la balloche et autres stylistes du pubis.

Déjà, de manière générale, les médecins ont tendance à déconseiller la pratique : Les poils dans cette zone réduisent les frictions et constituent une barrière naturelle contre les IST.

Ensuite, si 60% des hommes s’occupent de l’allure de leur intimité, 90% des femmes se préoccupent de celle de leur conjoint. Et voici, le Top 5 des coiffures de zob jugées les plus attrayantes, selon nos confrères du DailyStar.

Avec 16% des suffrages, le « Mammouth laineux », qui consiste à laisser la zone velue et hirsute telle que la nature l’a voulue, se classe bon dernier. Vient ensuite, le « Monsieur Propre », rasage intégral, avec 17% ; puis, avec 18%, vient la fameuse  « Coupe en brosse », un rasage court et uniforme sur toute la surface. La première place se dispute enfin entre la coiffure « Périmètre large », un rasage étendu sur toute la longueur de la zone pubienne, du haut des cuisses jusqu’à l’aine, pour 21% des sondés, et sa némésis, la coupe « Boule de billard » qui consiste à ne raser justement que la peau des couilles, à 28%.

Vous savez tout.

Ils forniquent sur le pas de leur porte !

Dossier : Les secrets d’une fellation réussie