in , ,

La vie sexuelle des dindons est plus trépidante que la vôtre

Érection faciale, étranglement érotique et domination BDSM, les dindons sont les plus gros pervers du règne animal.

Dans les recoins les plus sombres de Youtube, chasseurs et passionnés d’animaux se partagent des clips voyeuristes documentant avec force gros plans le moindre détail de la vie sexuelle de la moindre espèce animale ayant jamais foulé le sol de notre bonne vieille terre.

Dans l’une de ces pépites, l’on peut apercevoir un dindon sauvage s’ébrouer avec majesté pour intimider ses concurrents puis entamer une danse de la séduction avec une femelle. Bien vite, notre étalon marche littéralement sur son cou pour frotter son paquet contre elle tandis qu’un de ses congénères vient lui renifler les parties intimes.

Difficile d’imaginer que le dindon rôti et luisant de graisse que vous dégustez le dimanche en famille a été, avant de finir dans votre assiette, un maniaque sexuel de la pire espèce.

Il faut savoir que les mâles adultes passent la majeure partie de l’année entre célibataires et se mélangent rarement aux femelles et aux jeunes. Mais quand vient la saison des amours, c’est chacun pour sa peau.

Pour impressionner les femelles, ils paradent donc pour établir leur dominance, gonflent le poitrail et exhibent leurs plus beaux atours. Si la femelle est émoustillée par cette démonstration de virilité, elle tournera autour de l’élu et finira par s’asseoir pour signifier qu’elle est ouverte à un acte sexuel.

Bien évidemment, les dindons sont d’indécrottables polygames et ne s’arrêtent pas à une conquête, prêts à se battre pour inséminer le plus de femelles possible.

Cette frénésie sexuelle les pousse dans un état d’excitation permanente, visible à leur pendeloque gorgée de sang. La pendeloque est l’appendice charnu au dessus du bec et celle-ci est érectile. En somme, le mâle a une érection faciale.

« Plus la pendeloque est grosse, plus l’animal est dominant »

Roger Lederer, ornithologue

Eh oui, la taille compte aussi chez les dindons. D’ailleurs les femelles préfèrent s’accoupler avec les mâles possédant les pendeloques les plus volumineuses. Ensuite, l’acte sexuel commence et dure environ 30 minutes, ce qui est mieux que la majorité des êtres humains.

Martin Shein et Edgar Hale, de l’université de Pennsylvanie, se sont d’ailleurs prêtés à une expérience étonnante. Pour savoir ce qui excitait réellement le dindon chez sa partenaire, ils ont commencé par leur présenter une dinde entière et ont enlevé des morceaux petit à petit pour savoir quand le mâle arrêterait d’éprouver du désir.

À la dernière étape, il ne restait que la tête de la dinde sur un morceau de bois, ce qui a encore plus excité le dindon !

En parlant de ça, vous savez qui a les plus grosses balloches du règne animal ?

Le Come & Gone l’objet magique qui va soulager de nombreuses femmes

Dick-rating : faites évaluer votre pénis !