in ,

La vierge à poil à Lourdes

Samedi dernier, l’artiste militante féministe Déborah de Robertis âgée de 34 ans, se dénude devant le rocher de la Vierge à Lourdes. C’est devant les cierges du sanctuaire qu’elle prend la pose de la vierge : debout, les mains jointes, recouverte d’un voile bleu, nue.

Elle ne se contente pas de s’exhiber à la grotte un jour comme les autres, non non ! Elle réalise sa prouesse pendant une procession eucharistique ! Le sanctuaire dépose plainte pour condamner son acte en précise qu’elle a choqué les fidèles présents et dénonce un acte prémédité lié à une démarche « prétendument » artistique.

La jeune femme avait déjà été convoquée au tribunal après plusieurs prouesses similaires telles que : devant la Joconde au musée du Louvres de Paris, au musée d’Orsay sous la peinture L’origine du monde, ou bien à côté du tableau l’Olympia d’Edouard Manet. Parmi ces nombreux exploits : elle a recouvert de sang menstruel une photo, montrant une femme aux seins nus sur lesquels on peut lire : « Délivrez-nous du mâle », exposée au musée du quai Branly.

Il s’agit donc d’une habituée de ce genre d’attraction qui revendique la portée artistique de ses actes. Elle dit vouloir dénoncer la censure dans le monde de l’art et profite de la médiatisation pour se faire connaître. L’année dernière elle a créé son slogan « Ma chatte mon copyright » dans un clip de quinze minutes. Le Teaser ci-dessous pour les curieux :

 

En ce qui concerne les paroissiens de Lourdes, personne n’a précisé qu’ils fermaient les yeux ! Ils pourront se souvenir (peut-être pas se vanter) d’avoir vu les nénés et la minette de la Vierge ! Ooooops !

Photos de tournage de Valentina Ricci (Captive)

Les chiffres du libertinage