in , , , ,

Le 69 n’est pas la soixante-neuvième position du Kama-Sutra

Contrairement à une légende urbaine un brin tenace, le 69 ne tire pas son nom de sa place dans le légendaire tome des sexualités, qui ne compte d’ailleurs que 64 positions. Le sobriquet mignon de cette incontournable position sexuelle provient évidemment de la disposition « tête bêche » des partenaires, analogue à celle du nombre.

La galipette est toutefois mentionnée dans l’ouvrage Vātsyāyana, sous le terme étrange de « congrès du corbeau ». Preuve qu’on n’a pas attendu le vingtième siècle pour s’emboîter dans tous les sens possibles et imaginables, la position est aussi bien représentée sur des lampes à huiles issues de la Rome Antique que sur des bas-reliefs de temples hindous.

La première mention du terme « 69 » est en revanche beaucoup plus tardive. Elle est attribuée à Anne-Josèphe Théroigne de Méricourt, figure historique de la révolution Française, dans son ouvrage érotique Catéchisme libertin à l’usage des filles de joie et des jeunes demoiselles qui se décident à embrasser cette profession.

Pensez tout de même à retirer le bonnet phrygien pendant l’acte, sinon ça gratte entre les fesses…

La vie sexuelle des aventuriers de Koh Lanta

Les hommes en surpoids sont meilleurs au lit !